Logo3 1

Lions U17 : Les lionceaux sont jetés hors de leur Hôtel après avoir salué le président Paul BIYA

Lion 17

Jusqu’à ce mardi matin, les héros de la Coupe d’Afrique tanzanienne n’ont pas toujours reçus leurs primes. Après avoir été porté en triomphe par toute la ville de Yaoundé, présenté au défilé du 20 mai et partagé une poignée de main avec le Chef de l’Etat au palais de l’Unité, les bébés lions sont aux abois.

La scène es triste, les champions d’Afrique cadets chassés comme des malpropres, sans manière de l’hôtel qui les abritais depuis leur retour de la Tanzanie. Les champions d’Afrique en titre sont dans la rue, bagages en mains, sans argent de taxi, abandonnés à leur propre sort. Après avoir fait la fierté du Cameroun, ils sont victimes du mépris des dirigeants camerounais.

 

Ce n’est pourtant pas lié à un manque d'argent

A ce jour, seulement 12 millions de FCFA ont été répartis à toute la délégation. Et là, c’était après la qualification des lionceaux pour le stade des demis finals de la compétition. A cet époque le ministre des sports Narcisse Mouelle Kombi avait fait le déplacement pour la Tanzanie (frais de mission à l’appui ) pour encourager les lionceaux. Une présence inutile. On se souvient encore de cet image lors de la finale, le président de la CAF renvoyant le ministre dans les gradins avant la remise des trophées.

 

Après ce sacre, les champions d’Afrique seront accueillis en grande pompe à Yaoundé. Des liasses de billets de banques ont été dépensées pour la réception et les agapes à l’aéroport puis à l’hôtel des lions. Pour le tour de ville, pas moins de 50 véhicules mis à contributions avec frais de carburants, frais de missions pour le personnel au volant. Des agents de maintien de l’ordre et les frais de missions conséquents, les groupes de danses et les enveloppes qui vont avec, sans oublier ces membres de partis politiques mobilisés sur le long du trajet. Beaucoup d’argents a circulé, mais pas pour l’essentiel, la prime des vainqueurs de la coupe d’Afrique de football cadet.

 

Pire encore, ces jeunes camerounais ont été retenu pour être brandi devant le Chef de l’Etat comme des petits trophées politiques, avec en prime une réception par le Président de la République lors du dîner de l’unité. L’espoir d’avoir des primes conséquentes tombe lorsque Paul BIYA ne fera aucune promesse aux bébés lions comme il l’a toujours fait quand il rencontre des équipes championnes.

 

Or la victoire des lionceaux à la CAN cadette a rapporté 91 millions de FCFA à la FECAFOOT.

 

actualité société Cameroun Afrique Sport

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire