Logo3 1

Roger Milla veut que le stade de Japoma porte son nom

Ce vœu de l’Ambassadeur itinérant est aussi la volonté de la population du village Japoma qui a écrit aux autorités pour que le futur stade moderne de Japoma porte le nom de « leur fils ».

« La construction d’un stade à Japoma me touche particulièrement parce que c’est dans mon village, c’est mon fief. Bon, maintenant je ne sais pas s’il portera le nom du stade de Japoma ou il sera baptisé stade Roger Milla. Le peuple de Japoma a écrit au premier ministre et au chef de l’État aussi pour que le stade porte mon nom. Bon, si c’est le cas, ce sera une juste récompense pour tous les footballeurs. Il y a déjà le stade Mbappe Leppe qui est à Douala » a expliqué le vieux lion indomptable.

Le meilleur joueur africain du 20e siècle âgé aujourd’hui de 66 ans n’a pas caché l’envie de voir le nouveau stade porté le nom de « Roger Milla » de son vivant, tout en reconnaissant que la décision viendra du Chef de l’Etat à qui il fait confiance. « J’en serai ravi, je ne vous le cache pas. C’est tout le monde qui me dit dehors qu’on espère que le président de la République va le baptiser stade Roger Milla. Moi je n’oblige personne, nous sommes tous en attente. Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla. Je l’ai déjà dit à toute ma famille et à tout Japoma. Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès. C’est au chef de l’Etat de décider, je lui ai toujours fait confiance, et je continue de lui faire confiance tant que je suis en vie », a souligné Roger Milla.

Pour rappel, le premier stade omnisport du Cameroun porte le nom d’Ahmadou Ahidjo et le deuxième stade en construction d’Olembé porte le nom de Paul Biya. A Limbe dans la Région du Sud-Ouest et à Bafoussam dans la Région de l’Ouest. Les deux stades modernes ont été baptisés « Stade omnisports » sans aucune référence à une célébrité locale. Le successeur va-t-il être insensible aux appels de Roger Milla : idole nationale, footballeur africain du dernier siècle, quart de finaliste de la Coupe du monde Italie 1990 et deux fois champion d’Afrique… ?

 

Le meilleur joueur africain du 20e siècle âgé aujourd’hui de 66 ans n’a pas caché l’envie de voir le nouveau stade porté le nom de « Roger Milla » de son vivant, tout en reconnaissant que la décision viendra du Chef de l’Etat à qui il fait confiance. « J’en serai ravi, je ne vous le cache pas. C’est tout le monde qui me dit dehors qu’on espère que le président de la République va le baptiser stade Roger Milla. Moi je n’oblige personne, nous sommes tous en attente. Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla. Je l’ai déjà dit à toute ma famille et à tout Japoma. Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès. C’est au chef de l’Etat de décider, je lui ai toujours fait confiance, et je continue de lui faire confiance tant que je suis en vie », a souligné Roger Milla.

Pour rappel, le premier stade omnisport du Cameroun porte le nom d’Ahmadou Ahidjo et le deuxième stade en construction d’Olembé porte le nom de Paul Biya. A Limbe dans la Région du Sud-Ouest et à Bafoussam dans la Région de l’Ouest. Les deux stades modernes ont été baptisés « Stade omnisports » sans aucune référence à une célébrité locale. Le successeur va-t-il être insensible aux appels de Roger Milla : idole nationale, footballeur africain du dernier siècle, quart de finaliste de la Coupe du monde Italie 1990 et deux fois champion d’Afrique… ?

actualité société Sport Cameroun Afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire