Logo3 1

Les responsables des communautés urbaines et communes pilotes du septentrion à l’école du budget programme

La session de formation des communes, des responsables locaux des communautés urbaines et communes des régions septentrionales pilotes à l’école du budget programme. L’arrimage de ces collectivités territoriales décentralisées à cette exigence de gestion budgétaire axés sur les résultats, fait l’objet d’une session de formation de 6 jours ouverte ce lundi à Garoua. 

Les travaux que préside le secrétaire général des services du Gouverneur de la région du nord, Julien Doumba réunissent les responsables des collectivités territoriales du Grand-Nord. Comme l’Etat, les collectivités territoriales décentralisées sont désormais tenues de s’arrimer aux principes du budget programme, celui-ci étant présenté par les experts comme un outil de gestion et de planification basé sur la performance. Pour Isaac Ekeme, chef cellule formation  et renforcement des capacités au PNDP: « il est question de permettre à ces communes d’avoir des outils qui leur permettront d'utiliser leur cas de dépense moyen terme, leur projet de performance qui en fin d’année seront évalués au travers de leur rapport de performance. C’est une révolution dans nos collectivités », indique-t-il.

 

Les magistrats municipaux s'engagent à capitaliser les compétences

Les responsables des communautés urbaines et communes de l’échantillon pilote issus des régions du septentrion que sont l’extrême-Nord, le Nord et l’Adamaoua, reçoivent au cours de cette formation de la gestion budgétaire axée sur les résultats, la planification et la budgétisation par programme au niveau local, les clés qu'il faut. Pour Sa  Majesté Sadou Yaouba Maire de Poli : « ce sont des changements qui étaient déjà annoncés. Aujourd’hui que cela est concret, nous allons voir ce qui va changer et nous allons l’appliquer sur le terrain.  C’est pour le développement de nos collectivités », rassure-t-il. 

A en croire les propos de Julien Doumba, le Secrétaire général des services du Gouverneur du Nord : « tout ceci s’inscrit dans l’objectif du chef de l’Etat de faire du Cameroun un pays émergent à l'horizon 2035. Cet exercice nous permet de coller aux exigences réglementaires de l'heure ».

Il convient de rappeler que les assises qui sont organisées par le Ministère de la décentralisation et du développement local, s'étendent sur six jours. Elles comptent   à terme impacter positivement le quotidien des populations en améliorant leurs conditions de vie.

Cameroun Afrique actualité Economie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire