Logo3 1

Cameroun : Depuis sa cellule, George Gilbert Baongla demande l’asile politique à 6 pays

Rrrrr

Souvenez-vous. Le mercredi 29 mai 2019, le présumé fils ainé de Paul Biya, George Gilbert Baolang avait été interpellé au carrefour Etoa-Meki à 11 heures par les éléments de la police judiciaire et gardé à la police judiciaire de Yaoundé.

Le 3 juin 2019, le prétendu fils de l’homme est descendu aux enfers à la prison centrale de Kondengui où il séjourne en ce moment. Cette arrestation, comme l’avait relaté lebledparle.com, faisait suite à une plainte de l’homme d’affaires camerounais, Jean Pierre Amougou Belinga.

Après 3 mois détention, le président du parti politique Républicain ne souhaite plus vivre au Cameroun. Depuis sa cellule, l’homme politique  a envoyé des demandes d’asile politique aux ambassadeurs de 6 pays en poste à Yaoundé le 12 septembre 2019.

Il s’agit entre autres des missions diplomatiques du Congo, de France, de Russie, du Brésil, de Chine, des États-Unis au Cameroun. Selon le supposé fils ainé du président de la République, il fait l’objet d’un complot qui pourrait le faire disparaître : « Faisant suite à nos précédentes requêtes donc copie ci-jointe, je viens très respectueusement auprès de votre très haute personnalité solliciter un refuge en tant que président du parti républicain lié à un procès incertain et kafkaïen tenu envers ma personne et au mépris de la loi, pour diffamation, corrose une affaire politique où mes ennemis veulent ma mort. Par ailleurs, ma vie est menacée dans ce milieu carcéral, avec un état de santé précaire », lit-on dans les correspondances de Georges Gilbert Baongla.

 

 

actualité Cameroun Afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire