Logo3 1

Eric Chinje : « Dans la plupart de nos ambassades on parle Beti »

Eric chinje

L’ancien journaliste de la CRTV, Eric Chinje était l’invité du programme "dimanche avec vous"  le 9 juin 2019 sur la chaine de télévision privée camerounaise Équinoxe TV.

Au cours de cette émission, Eric Chinje s’est prononcé sur les guerres interethniques qui se dessinent au Cameroun.

Partant des rappels historiques, l’ancien rédacteur en chef de la télévision publique camerounaise révèle que le sujet du tribalisme préoccupe au plus haut point, le chef de l’État.

Mais l'homme des médias déplore la régionalisation qui s'observe dans les représentations diplomatiques du Cameroun à l'étranger : « Dans la plupart de nos ambassades on parle Beti aux États-Unis comme en Angleterre et ailleurs. Ce n’est pas normal. Ça, c’est du tribalisme pur et simple. C’est une langue du Cameroun, mais elle ne devrait pas être utilisée dans une ambassade ».

L’ancien directeur de la communication de la Banque mondiale souligne néanmoins qu’il ne s’agit pas d’une guerre contre ce groupe ethnique : « Je n’ai rien contre les Beti. Mes meilleurs amis sont Beti. Ma fille est Beti. J’ai horreur de le dire comme je le dis là. Parce que je ne veux pas monter les gens contre une de nos tribus. Mais quand il y a une réalité en face il faut le dire aussi. Si on ne reconnaît pas le problème, on n’y trouvera jamais la solution. C’est inconcevable, inadmissible qu’une langue camerounaise domine toutes les autres surtout à l’extérieur du pays. N’en parlons pas pour les administrations à l’intérieur du pays. Je crois que le tribalisme se manifeste de manière dangereuse dans ce pays. Il faut qu’on fasse quelque chose pour régler tout ça ».

Le président du conseil d’administration de l’African media inititative rappelle que l’équilibre régional instauré par le président Ahmadou Ahidjo est une solution pour sortir de l’impasse : « Essayez de voir combien de gouverneurs, de préfets, d’ambassadeurs viennent du même coin dans ce pays et vous me direz si c’est juste dans un pays de 24 millions de personnes. Il y a un problème ! »

actualité société Politique Cameroun Afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire