Logo3 1

Fête nationale : A Bamenda des militants du RDPC défilent à visage caché

Defilant cagoules rdpc

La ville de Bamenda a été fortement militarisée ce mardi de fête de l’unité nationale au Cameroun. Le Gouverneur de la Région du Nord-ouest est arrivé sur la place des fêtes sous une forte escorte militaire. Les militants du RDPC ont caché leur visage pour ne pas être identifiés.

La parade civile a révélé l’impact de la crise anglophone sur la fête de l’unité nationale du Cameroun. Très peu d’élèves et étudiants ont pris part à la fête. Les militants du RDPC ont défilé à visage voilé pour éviter les représailles. Ils ont porté des caches nez, d’autres ont porté des foulards pour ne pas se faire identifier durant le défilé à la place des fêtes de Bamenda.

A Yaoundé, des Elèves et étudiants ont battu le pavé au boulevard du 20 mai en présence du président de la République Paul Biya. Tous unis dans la diversité avec pour slogan la paix.

A kumba dans le Sud-ouest, le défilé a duré 30 minutes. Sur les 27 récipiendaires, seulement cinq ont reçu la médaille. Seul l’Eniet de Kumba et le RDPC comme parti politique ont défilé. L’armée n’a pas été en reste dans la ville de Kumba.

Le défilé du 20 mai dans les régions anglophones qui n’a pas connu une bonne ambiance comme dans les deux principales capitales du Cameroun, intervient quelques jours après la visite du Premier Ministre porteur du message de Dialogue du Chef de l’Etat.

 

actualité société Politique Cameroun Afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire