Logo3 1

Zoom sur l'actualité camerounaise

John Fru Ndi, président du SDF : « en 1992, l’armée à voulu prendre les armes pour défendre ma victoire, mais… »

Le président du Social Democratic Front (SDF), John Fru Ndi se trouve actuellement aux États-Unis à la recherche de soins médicaux adéquats, d’après le journal Épervier. Et avant de s’envoler pour le pays de l’oncle Sam, il s’est confié sur son parcours politique en particulier un moment qui aurait pu le conduire au Palais de l’Unité.

Cameroon adoption of special 2012251000 ni john fru ndi cameroon info p net 800xm9x 800x480 1

Selon le journal en question, bien avant son départ, le président national du SDF a déclaré que l’armée camerounaise a voulu prendre les armes pour défendre sa victoire, mais il a refusé. Comme quoi l’armée devait soutenir le leader de l’opposition pour le mettre au pouvoir au Cameroun.

L’armée aurait voté le SDF

C’était en 1992 lors de l’élection présidentielle camerounaise qui a vu Paul Biya passer dix ans à la tête du pays. « Même en 1992, lorsque nous avons effectivement remporté l’élection présidentielle, M, Biya lui-même a accepté et chaque camerounais vous dira que Fru Ndi a gagné. Mais ici, l’armée a beaucoup voté pour nous et quand leurs résultats ont été proclamés en faveur de mon adversaire, l’armée a voulu prendre les armes pour défendre ma victoire mais encore une fois j’ai refusé et j’ai pensé qu’avec le temps nous allons résoudre les problèmes par les urnes et la constitution », affirme John Fru Ndi.

« Si aujourd’hui les gens parlent de changements cosmétiques apportés à la Constitution, c’est grâce au Sdf bien qu’aujourd’hui certains enfants m’insultent que ce n’est pas Fru Ndi qui a apporté le pouvoir de parler ici haut et fort. Quand j’entends cela, je leur demande simplement d’aller de l’avant et de réaliser ce qu’ils veulent réaliser. Mais ne prenez pas votre arme car je ne suis pas celui qui vous bloque et les gens vous disent de sortir du parlement et des conseils et vous verrez ce que nous allons faire, changer le pays maintenant et obtenir notre indépendance », conclut le patron du SDF.

 

 

 

actualité société Cameroun

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire