Logo3 1

20 mai 2019 : Le PCRN aurait « éteint » le RDPC à Ndom

Cabral libi 1

Belle démonstration de force du tout nouveau parti de Cabral Libii dans l’arrondissement de Ndom dans la Sanaga Maritime. Des milliers de militants ont pris d’assaut la place des fêtes, arborant les t-shirts aux couleurs du PCRN. Devant une telle mobilisation, le RDPC était insignifiant.

Moins de 10 jours seulement après sa reconfiguration et la prise des rennes du parti par le candidat sorti troisième à la dernière présidentielle, Cabral Libii, le PCRN a bel et bien pris part au défilé du 20 MAI 2019 dans une centaine d’arrondissement sur l’ensemble du territoire. L’un de ces arrondissements où se sont déployés les militants de ce nouvel acteur de la scène politique camerounaise, c’est bien la commune de Ndom.

 

Ndom est un arrondissement du département de la Sanaga Maritime, dans la région du Littoral. Petite localité enclavée, géographiquement plus proche de Douala que de Yaoundé, l’inexistence d’une route praticable oblige les populations de Ndom à passer par Yaoundé, après avoir traversé toute la région du Centre pour rejoindre Douala, le chef lieu de la région. Une situation qui exaspère les populations de Ndom qui ont saisi l’occasion de la parade du 20 mai pour poursuivre leur reniement du RDPC débuté à la faveur de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018.

 

Sous la coordination de Jean Louis BATOUM, le coordonateur communal et de tout son bureau, les partisans du mouvement 11 millions de la localité qui se sont mués en militants du PCRN, ont défilés. Des carrés de femmes, plusieurs carrés d’hommes et de jeunes et d’autres carrés constitués de doyens. Ils ont marqué le pas pour la réconciliation. Scandant en chœur un refrain pour l’unité « We are one … ôôô we are together , we are one ». Thomas Bayong, Alain Bernard Konlack et les autres leaders ont dirigés brillamment les militants du PCRN.

 

Il faut rappeler que ce passage des militants du PCRN et 11 millions à la place des fêtes de Ndom a été le fruit d’un long combat entre les leaders locaux et les autorités administratives. D’après la porte parole du président Cabral Libii :«  Nous avons appris il y'a 3 jours que les autorisations de défilé préalablement octroyées ont été retirées respectivement à 11 millions de citoyens et au parti des RÉCONCILIATEURS. Ayant trouvé injuste de respecter ces interdiction illégales, le camarade jean Louis Batoum originaire du coin a décidé de s'y rendre et faire valoir ses droits ainsi que ceux de nos camarades intimidés.
C'est ainsi qu'ils se sont rendus à la place du défilé ce matin, et se sont alignés comme tous les autres défilants ».

 

Plus de peur que de mal, après moult discussions, le PCRN a pu prendre part au défilé. Et ce devant les maigres effectifs du RDPC. Les municipales semblent déjà acquises pour le parti de Cabral Libii dans la localité.

 

actualité société Cameroun Afrique Politique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire