Logo3 1

Cabral Libii : «Je serai candidat à la députation»

7e408619b804333fe3c3aa491f931796 xl

Cabral Libii a décidé de solliciter les suffrages des électeurs pendant les élections législatives du 09 février 2020. Il retourne au charbon après une première expérience relativement couronnée de succès. C’était lors de la présidentielle de 2018.

Il n’y a plus de doute !

« Je serai candidat à la députation. Donc, si les choses se passent bien, à la fin du mois de février 2020, je ferai partie de ceux qui auront l’honneur d’aller légiférer au palais des verres et contrôler l’action du gouvernement. Je pense que je serai plus porté à les contrôler qu’à légiférer parce qu’il y a beaucoup de lois qu’on n’applique pas » a déclaré Cabral Libii au cours d’une émission politique. C’était diffusée le lundi 11 novembre 2019 au poste national de la Crtv-Radio.

L’Opposant en a profité pour dénoncer certaines pratiques illégales qui pourraient barrer la voie des élections à certains candidats. Le candidat classé 3e à l’issue de la présidentielle du 07 octobre 2018, avec 6,25% y va mais ne fait pas confiance aux organisateurs de ces scrutins.

Au-delà du scandale

« Je crains que beaucoup de jeunes ne puissent même pas déjà être candidat. J’ai deux jeunes qui appartiennent à ma formation politique. Ils n’ont pas pu obtenir gratuitement au secrétariat du président du tribunal centre administratif à Yaoundé les actes de justice que sont : les certificats de nationalité et les bulletins de casier numéro 3. Ce qui est au-delà du scandale. Parce qu’il y a une loi, article 295 alinéa 1er sur les actes de justice, alinéa 2 sur les actes d’état civil. On leur exige de payer les timbres alors que c’est gratuit. La vraie fraude a commencé. Je vous le dis, j’en suis profondément écœuré. C’est bien d’encourager les gens d’aller aux élections. Tout le monde peut le constater, il y a un réel entrain mais, lorsqu’ on commence à décourager les gens sur les choses comme celle-là. Alors, je profite de votre micro pour dire à ceux qui nous écoutent, la gratuité donc on parle n’est pas une faveur, c’est une prescription locale »a-t-il confié.

Âgé de 39 ans, Cabral Libii Li Ngué Ngué, sera en compétition au Nyong-et-Kelle. Ils seront dans son département natal, dans la Région du Centre, sous la bannière du parti camerounais pour la reconstruction nationale. Ce dernier est une formation politique de l’opposition.

 

 

 

 

 

actualité Politique Cameroun Afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire