Logo3 1

Cameroun : Voici les préalables du MRC pour le grand dialogue national

La 2eme Vice-Présidente du MRC a rencontré le premier ministre ce mercredi matin. Dame Tiriane Noah lui a remis le mémorandum du MRC, faisant suite à la convocation du dialogue national. Ce mémorandum explique les raisons de la non-participation au dialogue national du parti de Maurice Kamto détenu à la prison principale de Kondengui.

Mrc

*COMMUNIQUÉ DE PRESSE*

Grand dialogue national : Les préalables du MRC

Ce mercredi 18 septembre 2019, une délégation du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), conduite par Mme Tiriane Balbine Noah, 2è vice-présidente nationale du parti, a rencontré monsieur Dion Ngute, Premier ministre du Cameroun. Comme prévu dans le projet initial, à partir de 11 heures.

D'emblée, Mme Tiriane Balbine Noah a exprimé sa surprise que le MRC n'ait pas été notifié de façon formelle de la rencontre de ce jour ; c'est par les réseaux sociaux que le parti l'a appris. Outre mesure, le quotidien Cameroon Tribune, s'inscrivant dans le sillage d'une information non fondée, dans son édition de ce mercredi 18 septembre 2019, tout en confirmant la rencontre, a plutôt annoncé l'a annoncée à 18 heures, au lieu de 11 heures. Le Premier ministre qu'entouraient ses proches collaborateurs, a présenté des excuses au MRC, en ce qui concerne le disfonctionnement observé dans la transmission du courrier.

La vice-présidente du MRC a ensuite fait part du mémorandum du MRC à l'endroit du Premier ministre, dans le cadre des consultations en vue du Grand dialogue national annoncé depuis le 10 décembre 2019. Le MRC ne saurait prendre part à cette rencontre sans la libération, au préalable de Maurice Kamto, son Président national, en plus de la mise en liberté sans condition des leaders des partis politiques et organisations alliés, des militants et sympathisants du MRC.

Depuis sa création en 2012, le MRC reconnaît l'existence du problème anglophone, dont il prône la résolution par le dialogue.

Pour un véritable dialogue inclusif, le MRC émet le vœu que Les groupes armés soient représentés par leurs leaders politiques, et que la commission préparatoire s'assure du caractère véritablement inclusif, en donnant des assurances écrites aux participants, pour leur sécurité et qu'ils ne courent pas le risque d'une arrestation.

 

 

 

actualité Cameroun Politique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire