Logo3 1

Maurice Kamto : « il n’y a jamais eu de négociation pour ma libération »

Une affirmation qui vient contredire Jeune Afrique. Le magasine panafricain affirmait pourtant que la libération du président du MRC s’est faite après « d’intenses négociations avec le régime de Paul Biya ».

Kamtoot

Maurice Kamto a été remis en liberté le samedi 5 octobre après huit mois de détention. Paul Biya ayant annoncé avoir « décidé de l’arrêt des poursuites judiciaires » à son encontre. 102 autres personnes, arrêtées pour avoir contesté les résultats de la présidentielle de 2018, ont également recouvré la liberté.

Cependant, il n’y a jamais eu de négociations pour la libération de Maurice Kamto. « D’abord, je voudrais dire que j’ai été surpris. Sans doute comme mes codétenus à Kondengui de lire dans cet hebdomadaire que nous tenons pour sérieux une information de cette-nature ». C’est ce qu’affirme Maurice KAmto dans une interview à Le Jour.  

Le leader du MRC, libéré le 5 octobre dernier avec ses militants, dit être « surpris parce qu’il n’y a jamais eu de négociation ». « Je peux le dire de façon formelle et catégorique. Il n’y a jamais eu de négociation entre moi-même et le pouvoir en place à Yaoundé ».

« J’ai, il vous souviendra, tendu la main pour que nous soldions le passif de l’élection présidentielle de 2018. Cette main tendue n’a rencontré que quolibets, mépris, voire insultes. Mais je garde la main tendue ».

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun affirme aussi que son combat continu. « Il ne faut pas me demander de tourner une page qui refuse de se tourner. Ce n’est pas nous qui refusons de tourner la page. La résistance nationale va se poursuivre dans les formes et les modalités que nous indiquerons le moment venu ».

 

 

 

 

 

actualité Cameroun Afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire