Logo3 1

Paul Eric Kingue: « J’ai saisi l’ONU pour qu’on condamne le Cameroun à me verser 10 milliards pour les 9 mois que je viens de passer en prison »

Paul eric kingue

La libération des opposants du MRC ne va pas se finir comme ça. Le proche de Maurice Kamto Paul Eric Kingue n’entend pas laisser les choses en l’état.

Le patron du Mouvement patriotique pour un Cameroun nouveau (MPCN) se dit déterminé à poursuivre le combat.

Dédommagement 

Le directeur de campagne de Maurice Kamto en 2018, lors de la présidentielle, a annoncé une procédure contre l’État du Cameroun. Il entend être dédommagé pour les 9 mois passés en prison.

« J’ai saisi l’ONU pour qu’on condamne le Cameroun à me verser 10 milliards pour les 9 mois que je viens de passer en prison. Chaque fois qu’ils m’arrêteront l’argent va s’ajouter et un matin ils seront obligés de me céder le Cameroun », a déclaré Paul Eric Kingue. Il s’exprimait à Radio Equinoxe.

La cote des opposants …

Revenant sur son arrestation avec d’autres leaders et responsables de Mrc, Paul Eric Kingue indique que les gens du régime ne dormaient plus en paix depuis leur incarcération. Aussi, il soutient qu’en arrêtant pêle-mêle des opposants, le pouvoir n’a fait que faire monter leurs cotes de popularité.

« Je peux vous assurer que ces gars ont commis la plus grosse erreur. Il m’arrive souvent de me demander si les gens qui nous dirigent ont même véritablement été à l’école. Est-ce qu’ils ont l’équivalence intellectuelle des fonctions qu’ils occupent. Parce que moi Paul Eric Kingue, si je suis MINAT, si je suis président de la République, je ne donnerai pas de la valeur aux choses qui ont peu de valeur. C’est-à-dire que je n’irai pas arrêter des gens pour leur donner une popularité qu’ils savent ne pas mériter à ce moment précis-là ».

En politique arrêter des gens leur donne de l’étoffe …

Pour cet opposant, le pouvoir a servi indirectement la cause de Maurice. En l’empêchant de tenir ses manifestations, en l’emprisonnant, le pouvoir a contribué à lui donner davantage de l’importance.

« Si on avait laissé Maurice Kamto marcher à Douala ça aurait fait quoi ? Vous savez qu’au Congo Tshisekedi a laissé son adversaire marcher et chaque fois que celui-là marchait on lui donnait de l’eau glacée pour qu’il marche davantage quelques mois après il a abandonné les marches ? Les gens qui nous dirigent n’ étaient-ils pas de véritables tricheurs à l’école ? Comment ne peuvent-ils pas comprendre qu’en politique arrêter des gens leur donne de l’étoffe ? »

 

 

 

 

actualité Cameroun Politique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire