Logo3 1

René Emmanuel Sadi : « les forces de sécurité, n’ont procédé à aucune torture, sur les manifestants » du MRC

Rene emmanuel sadi

Selon le ministère de la Communication sur son compte Twitter, parmi les 66 personnes interpellées ne se réclamant d’aucun parti politique le 8 juin 2019, 43 ont été libérées.

Dans un tweet publié le 11 juin 2019, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement souligne que « les forces de sécurité, dans le strict respect de leur mission, n’ont procédé à aucune torture, ni mauvais traitement sur les manifestants ». Outre les personnes interpellées à Yaoundé par la police, 19 autres ont été appréhendées par la Gendarmerie dont 11 déjà libérées. Le porte-parole de Maurice Kamto, leader du MRC lui, a annoncé « au moins 200 manifestants arrêtés et torturés ».

Et ceux qui attendent d’être libérés…

« Les autres le seront après les procédures d’usage » indique le porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi.

En rappel, il s’agit des personnes qui prenaient part aux « Marches blanches » du parti MRC dont le président national est Maurice Kamto, le samedi 8 juin 2019 à Yaoundé. Des marches que le gouvernement qualifie d’illégales, car elles n’ont jamais été autorisées. Par ailleurs, le Mincom relève que les partisans du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) ont manqué la marche de samedi dernier. Donc, les citoyens ont vaqué normalement à leurs occupations quotidiennes.

 

 

 

 

actualité société Cameroun Afrique Politique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire