Logo3 1

Roger Nkodo Dang engage le Parlement européen dans le cadre de sa “campagne de diffamation contre le Cameroun”

Roger nkodo

Le président du Parlement panafricain, l’honorable Roger Nkodo Dang a vivement critiqué le Parlement européen pour avoir lancé une “campagne de diffamation” contre “l’État souverain” du Cameroun lors de la publication de la résolution 2019/2691 (RSP) du 18 avril 2019 relative au climat sociopolitique du pays dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Nkodo Dang a déclaré aux journalistes à Yaoundé ce 23 mai 2019 que la résolution contrevenait au protocole d’accord en vigueur entre le Parlement panafricain et le Parlement européen. En audience avec le président de l’Assemblée nationale du Cameroun, l’honorable Cavayé Yéguié Djibril. Le politicien d’origine camerounaise déclare que le Parlement panafricain condamne fermement l’action de l’organe législatif de l’Union européenne et est prêt à soumettre le sujet sur les bouleversements en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun à la prochaine session du Parlement panafricain à Midrand, en Afrique du Sud. Le président du Parlement panafricain a profité de l’occasion pour donner à l’honorable Cavaye une invitation à participer au prochain sommet sur le VIH/SIDA et le financement de la santé prévu à Brazzaville cette année. Sans préciser quelle disposition ou quel mémorandum le Parlement européen avait enfreint, Nkodo Dang a tout simplement repris les propos du président du Sénat, Marcel Niat Njifenji. En réaction à la résolution du Parlement européen sur le Cameroun, M. Niat a déclaré: « L’État du Cameroun, Très attaché à son intégrité territoriale et à son statut unitaire et décentralisé, n’a ménagé aucun effort, par le biais de son gouvernement, pour apporter des solutions idéales aux problèmes rencontrés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis le dépôt des revendications syndicalistes et corporatistes. L’état camerounais, ouvert au dialogue, a toujours tenu compte des plaintes de toutes les couches sociales et apporté les réponses appropriées ».

Nkodo Dang a déclaré aux journalistes à Yaoundé ce 23 mai 2019 que la résolution contrevenait au protocole d’accord en vigueur entre le Parlement panafricain et le Parlement européen.  En audience avec le président de l’Assemblée nationale du Cameroun, l’honorable Cavayé Yéguié Djibril.

Le politicien d’origine camerounaise déclare que le Parlement panafricain condamne fermement l’action de l’organe législatif de l’Union européenne et est prêt à soumettre le sujet sur les bouleversements en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun à la prochaine session du Parlement panafricain à Midrand, en Afrique du Sud.

Le président du Parlement panafricain a profité de l’occasion pour donner à l’honorable Cavaye une invitation à participer au prochain sommet sur le VIH/SIDA et le financement de la santé prévu à Brazzaville cette année. Sans préciser quelle disposition ou quel mémorandum le Parlement européen avait enfreint, Nkodo Dang a tout simplement repris les propos du président du Sénat, Marcel Niat Njifenji.

En réaction à la résolution du Parlement européen sur le Cameroun, M. Niat a déclaré: « L’État du Cameroun, Très attaché à son intégrité territoriale et à son statut unitaire et décentralisé, n’a ménagé aucun effort, par le biais de son gouvernement, pour apporter des solutions idéales aux problèmes rencontrés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis le dépôt des revendications syndicalistes et corporatistes. L’état camerounais, ouvert au dialogue, a toujours tenu compte des plaintes de toutes les couches sociales et apporté les réponses appropriées ».

 

actualité société Cameroun Afrique Politique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire