Logo3 1

Sud-Ouest : des représailles contre les chefs traditionnels pour avoir boycotter le 20 mai

Sud

Le prince Michael Ngwese Ekosso, président national du Parti démocratique socialiste unifié (USDP), a appelé les chefs à Buea à faire preuve de prudence après avoir boycotté les célébrations de la fête nationale le 20 mai, car des représailles pourraient s’ensuivre.

Il dit qu’ils travaillent pour dénoncer tous ceux qui s’emparent de terres dans la division de Fako. « Dès la semaine prochaine, notre équipe d’enquêteurs sur la saisie illégale et abusive de terres à Fako va commencer une série de présentations et d’expositions de certains administrateurs civils et les autorités municipales impliquées dans ces transactions » a déclaré Ekosso dans un communiqué au nom de son parti.

Il a affirmé que « ces saisisseurs de terres en série violaient les décrets présidentiels existants et que même ceux qui se trouvaient dans leurs tombes seraient exposés. Il est scandaleux que des administrateurs civils envoyé pour servir dans la division de Fako violent de manière flagrante le décret présidentiel n ° 003 / CAB / PR du 8/2/1982, instructions signées par le Président de la République en ce qui concerne l’acquisition de terres dans les zones où ils sont affectés au travail. Nous commencerons par le gouverneur, puis par les officiers supérieurs de division antérieurs et actuels à partir de la fin du règne de Zang III, et enfin par les officiers de division des sept subdivisions de Fako. », déclare Ekosso. Le moment est venu pour les habitants de Fako « de récupérer votre héritage ancestral auprès de ces administrateurs sans scrupules et de leurs géomètres. Nous arrivons bientôt! »

Le Président national de l’USPP a félicité les chefs à Buea de ne pas avoir participé au défilé de la fête nationale. Les chefs avaient été indignés par un appel de rassemblement lancé par le gouverneur, Okalia Bilai Bernard, leur demandant de prendre part à cet événement sous forme de menace. Seul SAR Esuka Endeley, chef suprême de Buea, aurait assisté à la cérémonie patriotique en compagnie des membres de son conseil traditionnel.

« Un appel à la prudence pour les chefs du Sud-Ouest, et en particulier pour les chefs Fako. M. Okalia Bernard Bilai devrait être très inquiet et en colère maintenant du fait que les chefs lui ont résisté avec succès. Il va certainement riposter, mais là, je suggère que les chefs soient intelligents. Ils doivent immédiatement écrire au Premier ministre. Ce dernier exercera des pressions pour que M. Bernard Okalia Bilai soit muté immédiatement au poste de gouverneur de la région Sud-Ouest.

« Toute attaque contre des chefs, peu importe leur identité, sera une attaque contre la population qui fera progresser le radicalisation du peuple. Le nouveau gouverneur doit être quelqu’un du Sud-Ouest qui maîtrise la culture du peuple. Le parti USDP est derrière les chefs avec toute la force. »

 

 

actualité société Cameroun Afrique Politique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire