Logo3 1

Zoom sur l'actualité camerounaise

Valsero: « Notre accord, notre contrat avec Maurice Kamto a pris fin le 7 octobre 2018 mais …. »

Le rappeur Valsero s’explique sur son engagement politique. Le soutien de Maurice Kamto à la dernière élections présidentielle a de nouveau évoqué la situation politique. Valsero s’exprime après 9 mois de détention.

Valsero

 

Dans un entretien accordé à Le Jour, il se prononce ainsi sur le double scrutin du 9 février. Sa position n’est pas différente de celle de Maurice Kamto. Sans évoquer clairement un boycott, Valsero note cependant que dans le contexte actuel, il n’est pas possible de tenir. Il assure que ce n’est pas dans l’intérêt du Cameroun de tenir de pareilles élections en ce moment.

Double scrutin du 9 février 2020

« Je pense qu’il serait maladroit d’organiser des élections dans le contexte actuel, quitte à répéter ce que beaucoup d’acteurs politiques ont dit avant moi, en l’absence d’un nouveau code électoral consensuel, sans avoir ramené le calme, la sérénité et les populations dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Il ne serait pas bon pour le Cameroun d’organiser des élections. Nous en tant que population et hommes politiques avons l’occasion, soit de marquer notre solidarité à nos frères et sœurs, soit d’acter la sécession et la partition du pays », explique Valsero.

Par rapport à son engagement politique et à son alliance avec Maurice Kamto à la dernière présidentielle, Valsero indique que le contrat qui le liait à Maurice Kamto a pris fin le 7 octobre 2018.

Cependant, leur incarcération et le fait qu’ils aient partagé la même cellule leur a amené à être dans une nouvelle alliance. Mais, les termes de cette nouvelle plateforme reste encore à définir.

Accord avec Kamto

« Je parlerais plus de contrat à durée déterminée qui comptait essentiellement pour l’élection présidentielle et selon notre accord, notre contrat a pris fin le 7 octobre 2018. Mais voilà, la situation post-électorale, notre arrestation illégale et neuf mois d’incarcération dans une cellule commune ont mis sur pied les bases d’une nouvelle alliance dont les termes ne sont pas encore définis », indique Valsero.

 

 

 

 

 

actualité Politique Cameroun

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire