top of page

6 gardes du corps du président de la République condamnés à des sanctions financières en Suisse

Les gardes du corps du président de la République Paul Biya sont condamnés ainsi pour agression contre le journaliste Adrien Krause, en service à la RTS.



C’est une information contenue dans l’édition de ce lundi 19 décembre 2022 de notre confrère Le Jour. Le Tribunal de police de Genève en Suisse a décidé le vendredi 16 décembre dernier, de prononcer des sanctions pécuniaires contre 6 gardes de corps du président de la République Paul Biya pour des faits qui se sont produits dans son territoire en juin 2019.

Rappelons qu’à cette période-là, le président de la République Paul Biya et son épouse Chantal Biya s’étaient retrouvés en court séjour privé en Suisse précisément à l’hôtel intercontinental de Genève. Et la Brigade Anti-Sadinards (BAS) avait décidé de manifester devant ledit hôtel pour réclamer l’expulsion du couple présidentiel. Durant les échauffourées entre les éléments de la BAS et ceux en charge de la sécurité du président, il y avait eu une altercation aussi avec le journaliste suisse Adrien Krause en service à la RTS. Pris à partie par les gardes du corps du Chef de l’Etat, son matériel de travail avait été saisi. Le journaliste n’en était pas resté là. Il a décidé de porter plainte contre les éléments de la sécurité présidentielle. Ladite plainte avait été déposée au Tribunal de police de Genève.


Rappelons que le Tribunal de police de Genève par voie d’ordonnance pénale, avait déjà condamné pour ces événements les gardes du corps à des peines de prison avec sursis d’au moins trois mois. Ces derniers avaient fait opposition. Le Tribunal de police s’est montré un peu plus clément à leur égard, les condamnant cette fois à des peines pécuniaires avec sursis. Les agents du service de sécurité du président camerounais demandaient leur acquittement devant le Tribunal de police.

0 commentaire

Commentaires


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page