reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

Accusé par Atanga Nji, Cyrille Bojiko le promoteur de Radio Balafon répond sévèrement au ministre

Le promoteur de radio Balafon précise que son organe de presse ne sera jamais “Radio milles collines”, qui a favorisé le génocide rwandais.

Tout comme le président directeur général d’Equinoxe Sévérin Tchounkeu, le promoteur de la radio Balafon Cyrille Bojiko a décidé de répondre au ministre de l’Administration territoriale (Minat). Accusé par le Minat de faire partie des relais des «rapports tronqués» des Organisations non gouvernementales (Ong) présentes au Cameroun, Cyrille Bojiko a tenu à faire une mise au point.


«En ce qui concerne les « rapports tronqués » et repris par les médias, il convient de préciser la complexité de l’exercice de la profession de journaliste en temps de conflit. Il n’est pas exigé du journaliste d’avoir une totale maîtrise d’une réalité certaine, car le journaliste n’est pas toujours présent au moment où se produit un événement à l’exemple du drame de Ngarbuh. Il est cependant exigé du journaliste qu’il communique correctement, sans parti pris inavoué, de façon compréhensible, rigoureuse, équitable et honnête pour ne pas induire le public en erreur. Pour ce faire, le journaliste doit s’appuyer sur des recherches documentées et les témoignages. C’est exactement ce que fait Radio Balafon», déclare Cyrille Bojiko.


Radio Milles collines


Radio Balafon avec d’autres médias comme Le Jour, Equinoxe tv, Stv ayant été comparés à la Radio milles collines du Rwanda, Cyrille Bojiko précise que son organe de presse, ne sera jamais comme ledit organe.

«Radio Balafon n’est pas et ne sera jamais la « radio des mille collines » parce que : nous offrons une information impartiale et complète qui permette à chacun de prendre en toute connaissance de cause les décisions qui lui incombent de prendre en tant que citoyen camerounais. Nous développons au fil des jours une antenne libre afin d’aider le citoyen à exprimer ses opinions, ses centres d’intérêt afin que le gouvernement en tienne compte», déclare Cyrille Bojiko.

Balafon, radio professionnelle


Tout en rappelant que sa radio a souvent participé aux initiatives humanitaires organisées par l’Etat dans le cadre du soutien accordé aux victimes des conflits, Cyrille Bojiko rappelle que le professionnalisme de son organe de presse, a été constaté par le Conseil national de la communication.

«Dans un contexte où se développe sur internet et d’autres médias un activisme communicationnel servant des intérêts inavoués, il y a de forts risques de confusion entre informations, expression personnelle, propagande et désinformation. Dans ce contexte particulier, Radio Balafon a toujours défendu ses valeurs d’intégrité ; d’équité, de fiabilité et de responsabilité. Nous réaffirmons notre attachement aux valeurs républicaines du Cameroun et c’est en toute sérénité que nous travaillons à construire au fil du temps la marque Balafon», ajoute le promoteur de Balafon.

10 vues
originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019