top of page

Affaire Martinez Zogo – Alice Nkom: «Paul Biya ne fait pas confiance à Laurent Esso»

L’avocate Alice Nkom s’est prononcée sur l’affaire qui anime l’actualité au Cameroun, l’assassinat de notre confrère Martinez Zogo.


Porté-disparu le 17 janvier puis retrouvé mort près d’une semaine plus tard, Marinez Zogo, directeur de la Radio Amplitude FM à Yaoundé a été assassiné selon plusieurs rapports. Pour faire la lumière sur ce crime que le gouvernement a qualifié « d’odieux que rien ne peut justifier », le président de la République a ordonné l’ouverture d’une enquête pilotée par une commission mixte police-gendarmerie.


En effet, celle-ci a permis d’interpeller plusieurs suspects dont l’homme d’affaire Jean-Pierre Amougou Belinga, Maxim Eko Eko et Justin Danwe, tous deux officiers des forces armées camerounaises. Selon certaines dépositions, deux ministres auraient été cités. Et plus couramment, revient le nom de Laurent Esso, ministre de la justice. Interrogé sur cette présumée implication, Alice Nkom estime qu’à l’état actuel des choses, le président Paul Biya ne fait plus confiance à son garde des Sceaux malgré que ce dernier n’est officiellement pas inquiété.


Pour Me Nkom, le ministre Esso « va souffrir d’une présomption de culpabilité, étant donné que le président a montré qu’il préférait faire passer ses instructions par le ministre secrétaire général de la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh« . «Si les informations selon lesquelles le président a tous les éléments du dossier sont exactes, chacun peut en tirer ses conclusions. La situation montre en tout cas que, dans cette affaire, même le président ne fait pas confiance au ministre de la Justice, puisqu’il l’a « by-passé», a déclaré l’avocate de 78 ans dans une interview à Jeune Afrique.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page