top of page

Affaire Martinez Zogo : Face aux enquêteurs du SED, Xavier Messe reconnait avoir menti

Xavier Messe était à un doigt d’être placé en garde à vue dans les locaux du secrétariat d’Etat à la Défense, chargé de la gendarmerie.


Souvenir doucereux pour Xavier Messe. Le Directeur de la publication de l’hebdomadaire « Le Calame », a subi un interrogatoire musclé au Secrétariat d’État à la défense pendant plusieurs jours. L'enseignant de journalisme était enquêté suite aux déclarations controversées tenues sur Balafon Radio, où il affirmait notamment avoir été au courant de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo, avant que l’information ne soit rendue publique.


Lors de l'audition, Xavier Messe va confier que c’est le journaliste Zephirin Koloko qui lui a passé l'information de l'assassinat de Martinez Zogo.

Immédiatement, le mis en cause a lui aussi été convoqué. Zephirin Koloko a lui même devoilé le contenu de son audition au SED


« Après confrontation entre Xavier Messè et moi devant la commission , il s’est avéré que je n’ai jamais discuté à ce sujet avec lui le 18 janvier 2023 ni à 3h ni à 5h comme il a indiqué sur les antennes de Balafon Radio . Mais il se trouve que j’ai échangé avec Xavier sur le sujet le dimanche 22 janvier 2023 après la découverte du corps », va déclarer Zephirin Koloko après son audition.


«Les enquêteurs courroucés ont voulu placer Xavier Messe en garde à vue. Nous avons milité pour sa libération contre une demande d’excuse rédigée séance tenante par Xavier Messe. Une demande dans la laquelle il a reconnu s’être trompé à mon sujet à radio Balafon Balafon et au sujet de l’Etat du Cameroun. Le dossier a donc été classé », a ajouté Zéphirin Koloko, DP du journal L'Avenir.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page