top of page

Au Cameroun de Paul Biya, comment l’âge paralyse les institutions

À Yaoundé, l’état de santé des dignitaires du pouvoir menace de paralyser les institutions. Alors que Cavayé Yéguié Djibril et Marcel Niat Njifenji viennent d’être reconduits à l’Assemblée nationale et au Sénat, c’est la prestation de serment du Conseil constitutionnel qui pose désormais problème.



En dépit du renouvellement de ses membres le 7 février dernier, le Conseil constitutionnel du Cameroun ne peut pas, à l’heure actuelle, siéger. Pour quelle raison ? Car ses membres n’en auront pas l’autorisation tant qu’ils n’auront pas prêté serment devant le Parlement, réuni en congrès. Or la tenue de cette séance, qui pourrait passer pour une formalité, est rendue très compliquée par la santé.


Lire la suite ici


0 commentaire

Comentarios


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page