top of page

AVC : voici les symptômes que l'on détecte la semaine précédente chez 43 % des patients

L'accident vasculaire cérébral (AVC), aussi appelé "attaque", survient lorsqu'un vaisseau sanguin est obstrué ou rompu, le plus souvent à cause d'un caillot, et que le sang n'irrigue plus le cerveau.


Selon la zone du cerveau touchée, l'AVC peut entraîner une paralysie plus ou moins complète d'un ou plusieurs membres du corps, des difficultés d'élocution et de compréhension, voire aussi des troubles de la mémoire. Aussi fréquent que l'infarctus du myocarde, l'AVC est la 3e cause de décès en France et la 2e cause de démence, indique la Fondation pour la recherche sur les AVC. Curieusement, il est possible de détecter certains signes avant-coureurs et symptômes plusieurs jours avant l'attaque.


Selon les observations d'une clinique londonienne (Cardiac Screen clinic), il existe six signes, symptômes d'un mini-AVC, qui doivent mettre la puce à l'oreille aux patients. Une semaine avant l'attaque, 43% des patients étudiés ont été victimes de maux de tête (1), de vertiges (2), d'engourdissements ou de picotement dans les membres ou le visage (3), de confusion mentale (4), d'une faiblesse musculaire au niveau du bras ou de la jambe (5) ainsi que d'une altération du champ visuel (6). "Si vous prenez note de ces symptômes et cherchez de l'aide, même s'ils disparaissent, alors vos chances de rétablissement sont bien meilleures", anticipe la clinique. Certaines personnes pourront ressentir ces symptômes plusieurs jours avant qu'un AVC ne se déclenche.


Tout comme l'AVC, un mini‑accident vasculaire (...)


0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page