reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

CÉLESTIN DJAMEN : IL Y A UN PETIT PARTI QUI CROIT DÉSTABILISER LES INSTITUTIONS AVEC LES...

Célestin Djamen soutient que la stratégie de boycott était complètement vide de sens.

Maurice Kamto a signé le 1er septembre 2020, des décisions portant nomination de responsables au sein du directoire du MRC. Célestin Djamen, présenté comme un frondeur au sein du parti, pour ses prises de position parfois à l’encontre de celles du directoire, n’a pas perdu son poste de Secrétaire national chargé des Droits de l’Homme et de la Gouvernance, ceci contrairement à certains pronostics.


Alors que l’on croyait déjà à une accalmie après cette confiance que Maurice Kamto, le leader du parti, a renouvelé en lui. Que NON! C’est un Célestin Djamen encore plus virulent qui est de nouveau passé à l’offensive.


Hier encore, sur Afrique Média, Djamen a de nouveau fustigé l’idée du boycott. Il a expliqué que le MRC n’a crée aucun rapport de force suffisant pour envisager mettre à mal le régime de Paul Biya par une révolution. Selon lui, il fallait absolument être au parlement, le MRC n’a pas le moindre poids susceptible de faire fléchir le champ présidentiel.


« Il y a un petit parti qui croit déstabiliser les institutions avec les hold-up et les boycotts sans sens », dit le transfug du SDF, avant d’inviter l’Etat à faire recours à la violence légitime. « L’État ne doit pas fléchir face aux voyous, l'État doit rester debout et stopper cette bêtise à un moment donné en commençant par fermer la chaine de TV très connue qui fait la propagande de ce petit parti chaque soir ».


Au sujet de la crise anglophone, Djamen appelle l’Etat à rétablir son autorité par tous les moyens. « Je suis d'accord avec Banda Kani, l'état doit tirer sur les anglophones qui ne veulent pas se ranger. Les bandits n'entendent que la violence et peu de dialogue », déclare l’ancien conseiller municipal à la mairie de Douala 2e.


Pour rappel, Célestin Djamen se voyait déjà maire, mais son rêve a été brisé quand son parti le MRC a annoncé le boycott des élections municipales et législatives du 9 février 2020. Depuis lors, le transfuge du SDF n’a plus manqué de faire des sortie au vitriol ou des pamphlets contre la formation politique que dirige  Maurice Kamto.





originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019