top of page

Cameroun « j'ai assumé devant les juges que c'est Maurice kamto qui est le président élu »

L’activiste Sébastien Ebala, dément être l’auteur d’une lettre ouverte de demande d’excuses adressée au Président Paul Biya et à tout le peuple camerounais.


En effet, le Tribunal de Première Instance du Centre Administratif de Yaoundé avait condamné à deux (2) ans de prison pour diffusion de fausses nouvelles et outrage au Président de la République, l’activiste Sébastien Ebala.

Ebala était également accusé d’avoir qualifié Maurice Kamto de « président élu ». C’est essentiellement l’élément sur lequel l’accusation s’est appuyée pour démontrer le crime constitutionnel de « propagation de fausses nouvelles ».


Une lettre d’excuses adressée au président de la République et à tout le peuple camerounais a circulé sur les réseaux sociaux.

Attribuée à Sébastien Ebala, l’activiste anti-Biya a démenti être l’auteur de la lettre controversée. « Je vais insister dessus. Mon honneur ne se négocie pas. Ma dignité humaine n'a pas de prix. Je suis un homme de convictions. J’assume mes actes et je ne trahirai jamais mes idées. Ceux qui ont écrit ce torchon pour faire croire aux camerounais que je serai l'auteur savez que j'ai assumé devant les juges qui sont les bras armé de la dictature que c'est Maurice Kamto qui est le président élu. Ils m’ont condamné à deux ans de prison ferme », écrit-il.


Voici le texte intégral de Sébastien Ebala.


“ Bonjour à mes frères et sœurs. Depuis une semaine aujourd'hui circule une prétendue lettre dans laquelle il est mentionné que moi EBALA Sébastien j'aurais écrit pour demander pardon à un président de parti politique.

N’étant pas un sorcier ou un maître des rituels sataniques je vais affirmer avec force que je ne suis pas concerné par cette histoire à dormir debout. Beaucoup d'entre vous qui me connaissent savent que je ne peux jamais perdre de mon temps pour une telle chose.

A titre de rappel j'ai été torturé à mort par le criminel Joël Émile bamkoui Chef de la division de la sécurité militaire ( SEMIL) où j'avais subit toute sorte d'humiliations, émasculé, afin de me faire mentir sur le nom du président élu Maurice kamto. Et j'avais catégoriquement refusé.

Je souhaite que chacun de vous compreniez pourquoi la lettre à été écrite à la date du 7 octobre 2021.


Il s'agit des gens qui sont à la solde du système répressif je mets en garde cette ONG qui a utilisé mon image lors des mes audiences de faire très attention.

Dans les prochains jours vous sauriez pourquoi les gens ont voulu créer cette histoire tout simplement pour vouloir me mettre en difficulté devant les combattants qui se battent pour voir notre pays changer .

Je vais insister dessus. Mon honneur ne se négocie pas. Ma dignité humaine n'a pas de prix. Je suis un homme de convictions. J’assume mes actes et je ne trahirai jamais mes idées. Ceux qui ont écrit ce torchon pour faire croire aux camerounais que je serai l'auteur savez que j'ai assumé devant les juges qui sont les bras armé de la dictature que c'est Maurice kamto qui est le président élu. Ils m’ont condamné à deux ans de prison ferme.

Je suis entrain de purger ma peine tranquillement.

Je n'écrirais jamais un jour même dans mes rêves les plus fous pour demander pardon à un président de parti politique.


Chers combattants arrêtons avec la méchanceté dans ce pays. laissons la haine qui embrigade le cœur de beaucoup d'entre vous.

Je suis un homme qui est débout qui respecte ses idées. Je suis issu d'une école où on ne doit pas avoir la posture d'un caméléon. Rien ne me fera peur pour faire passer mes idées ou assumer mon combat.

Je suis fière de ma personnalité que j'ai battit dans la souffrance et la torture, les humiliations, la discrimination et pour rien au monde je ne peux marchander cela pour une petite négociation pour demander une liberté .

Je suis un enfant de dieu. C’est lui ma force, ma protection non les hommes. Retenez cela une fois pour toute.


Quel le dieu de nos ancêtres nous protège contre la méchanceté des hommes aigris.

Sébastien EBALA, vendredi 15 octobre 2021, Kondengui “.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page