Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Cameroun : Louis Henri Ngantcha, le député qui veut calmer les anti-Biya de la diaspora

Calmer l’activisme anti-Biya d’une partie de la diaspora camerounaise : c’est le défi du député Louis Henri Ngantcha, tout premier président du réseau parlementaire Diaspora, coopération décentralisée et transfrontalière.



Au parc des Buttes-Chaumont, dans le 19e arrondissement de Paris, comme dans les couloirs de l’hôtel des Députés de Yaoundé, où nous le rencontrons, Louis Henri Ngantcha se sent chez lui. À 53 ans, le tout nouveau député du département du Moungo (région du Littoral) revendique fièrement et sans complexe son multiculturalisme : au substrat culturel forgé au Cameroun, où il a vécu les vingt premières années de sa vie, s’ajoutent les influences acquises au cours des trois décennies passées en France, pays dans lequel résident toujours sa femme et ses trois enfants.


Pour ce fils de Loum, il s’agit d’une « richesse » qu’il veut désormais mettre au service du Cameroun, en capitalisant sur sa présence au Parlement. L’opportunité lui en a été donnée le 29 avril dernier, tout juste deux mois après son élection.


Ce jour-là, un arrêté du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril, annonçait la création d’un réseau parlementaire « de la diaspora, de la coopération décentralisée et transfrontalière » (REP-COD) et le désignait comme président dudit réseau. « Le REP-COD a pour mission principale de servir de cadre permanent d’échange et de médiation entre les compatriotes de la diaspora et les parlementaires pour leur


Lire la suite sur jeuneafrique.com


8 vues0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019