reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

CAMEROUN : UN DOUX PARFUM DE CORRUPTION AUTOUR DU MATÉRIEL DE LUTTE CONTRE LE COVID-19 DANS L’AIR ?

La toile est visiblement en ébullition et chacun y va de son commentaire après la mise en ligne d’un bon de commande administratif N° 0126/020/MINSANTE/COVID-19 émis le 09 avril 2020 pour le matériel de lutte contre le coronavirus.


En effet, de nombreuses personnes cris au scandale face à ce qu’on pourrait appeler« la surfacturation ». Aussi, lorsqu’on jette un coup d’œil sur le document en question, on peut constater qu’il est signé par Alim Hayatou, secrétaire d’Etat à la santé publique chargé de la lutte contre les épidémies et les pandémies, il ressort clairement ceci : 1000 gants en latex boite de 100 au prix unitaire de 10.000 soit un total de 10 millions Fcfa – 1000 Thermomètre infrarouge à raison de 150.000 l’unité pour un montant total de 150 millions Fcfa – 100.000 masques chirurgicaux pour 1000 Fcfa le masque soit 100 millions Fcfa – 10000 masques de protection FFP2, KN95 à valeur de 2.500 Fcfa/unité soit 25millions Fcfa- 700 Combinaison de protection pour 80 mille Fcfa /l’unité soit 56 millions Fcfa et enfin 700 Lunettes de protection soit 14.500 Fcfa la pièce pour un montant de 10, 15 millions Fcfa.


Lire aussi: CAMEROUN-ATTAQUES TRIBALE SUR FACEBOOK : MAURICE KAMTO MET À NU LES 07 MANŒUVRES DU RÉGIME DU RDPC

Le montant global de la commande qui sera livréee par RED MEDICAL est de 331.836.750 Fcfa TTC. D’aucuns estiment que ces sommes sont énormes. C’est ainsi que va naitre un jeu de sommes par les experts de la vente en ligne.On apprend par exemple que «le thermomètre infrarouge coûte 25.000 Fcfa au lieu de 150.000 Fcfa et que la combinaison de protection coûte 5.000 Fcfa en lieu et place de 80.000 Fcfa la pièce.


Pour d’autres, abonnés quant à eux, des marchés publics, la situation d’urgence ne disqualifie pas les normes procédurières. Aussi dans le marcurial des marchés publics, il est clairement spécifié je cite :« Le code des marchés publics prévoit que les bons de commandes sont limités à 5 millions maxi et qu’au-delà de ce montant, il faut soit faire un appel d’offres, soit obtenir une autorisation du ministre des marchés publics pour passer le bon et non pas un bon de commande, mais un marché de gré à gré», nous explique-t-on en précisant que «l’urgence est l’une des conditions de l’autorisation de passation d’un marché de gré à gré.»


Source: 237actu.com

originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019