top of page

CAN 2021 – Maurice Kamto déclare attendre « le bilan financier » d’un évènement qui a saigné »

Après un silence de plusieurs mois, Maurice Kamto, président du mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) revient au devant de la scène à travers une déclaration rendue publique, le mercredi 09 mars 2022.



Le président du parti d’opposition, Mrc, revient notamment sur l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 20221. « Depuis 2018, le pouvoir en place avait fait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) le but ultime de son action. Après de nombreuses péripéties, dans la douleur, l’événement a finalement eu lieu en janvier dernier. Mais il a été marqué par un drame humain sans précédent dans l’histoire de cette compétition continentale : le décès de plusieurs personnes au stade d’Olembe, dans des circonstances sur lesquelles toute la lumière n’a pas été faite et les responsabilités établies », écrit Maurice Kamto dans les premières lignes de sa déclaration.


L’opposant adresse dans sa déclaration ses condoléances et celles de son parti aux familles des victimes de la bousculade du stade Olembe. En même temps, un exprime des vœux de prompt rétablissement aux blessés. « La CAN 2021/2022 avait été pensée par le pouvoir pour être une drogue susceptible de faire oublier au petit peuple les méfaits et les tares multiples du régime et les maux qui minent leur quotidien. Malheureusement, l’effet de cette drogue, a été annihilé tant par le drame d’Olembe ci-dessus rappelé que par les résultats mitigés des Lions Indomptables qui, en s’arrêtant en demi-finale, n’ont pas fait mieux que leurs aînés en 1972, contrairement aux fanfaronnades des soutiens aveugles du pouvoir. Ce drame et cet insuccès ont occasionné un réveil social douloureux, au lendemain de la gueule de bois », écrit Maurice Kamto.


Déclarant attendre un bilan financier de la Coupe d’Afrique des Nations, le président du Mrc estime néanmoins que l’évènement a saigné le Cameroun. Et cela est visible selon lui à travers « les nombreux foyers de tensions sociales que le miracle espéré s’est transformé en un mirage qui ne résiste pas devant la réalité brutale de la vie ordinaire des Camerounais. »



0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page