top of page

Climat : Macron veut « mettre la pression » sur « les pays riches non européens »



Lors d'une rencontre avec des jeunes pendant la COP27, le président a affirmé vouloir faire payer les États-Unis et la Chine pour aider les pays pauvres.


Guerres, conflits, crises sanitaire, sociale et économique ont relégué le combat pour le climat au second plan ces derniers mois. Mais l'urgence climatique, comme son nom l'indique, n'attend pas. Quelque 200 pays se retrouvent depuis dimanche 6 novembre à Charm el-Cheikh, en Égypte, pour tenter de donner un nouveau souffle à la lutte contre le réchauffement climatique et ses impacts qui déferlent dans un monde divisé et préoccupé par toutes les autres crises.



Du côté de la France, c'est en élève « exemplaire » de la lutte contre le changement climatique qu'Emmanuel Macron entend s'exprimer lundi à la COP27 en Égypte, avant d'enchaîner les rendez-vous pour afficher son bilan environnemental, face à des militants déjà déçus par ce début de quinquennat. « Le premier message qu'on voudra délivrer à cette COP27 c'est que, à la fois en France et en Europe, on fait le travail », avec la « volonté d'être exemplaire dans la mise en œuvre » des engagements climatiques internationaux, a dit l'entourage du président avant le sommet de l'ONU à Charm el-Cheikh.


Lors d'une rencontre sur place avec des jeunes, le président a affirmé : « Il faut qu'on ait les États-Unis et la Chine qui soient vraiment au rendez-vous », car les Européens sont « les seuls à payer ». Il faut donc « mettre la pression sur les pays riches non européens, leur dire “vous devez payer votre part” » pour aider les pauvres face au changement climatique, a-t-il ajouté.

Le chef de l'État doit défendre la solidarité financière avec les pays les plus pauvres exposés aux effets dévastateurs du réchauffement, mais en jouant la carte des « solutions concrètes », comme la Grande Muraille verte au Sahel, plutôt que la création d'un nouveau fonds réclamé par plusieurs d'entre eux.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page