top of page

Comment la Chine a pris le pouvoir à l’ONU

L’intervention a fait grand bruit. Le 29 janvier, au moment où le monde commence à réaliser l’ampleur de l’épidémie de coronavirus, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que « la Chine mérite notre gratitude et notre respect ».



De retour de Pékin, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lui-même infectiologue, salue les « mesures très sérieuses » prises par les autorités chinoises, qui n’ont pourtant décidé des premières mises en quarantaine que six jours plus tôt. 

« Nous ne pouvons en demander davantage », souligne l’ancien ministre éthiopien des Affaires étrangères, élu à...


Lire la suite sur lepoint.fr

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page