Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

CORONAVIRUS : L’Allemagne place la Suisse sur sa liste des pays à risque



Le gouvernement allemand a annoncé jeudi que ses voisins, soit la Suisse, la Pologne, presque toute l’Autriche et une grande partie de l’Italie, sont placés en liste rouge des zones à risque de coronavirus. Toute personne entrant en Allemagne depuis la Suisse sera mise en quarantaine à partir de samedi prochain.


Sept cantons frontaliers jouissent cependant d’exceptions aux quarantaines. Dans le Bade-Wurtemberg, les personnes en provenance de ces cantons bénéficient d’une exception générale à l’obligation de quarantaine et de dépistage si elles ne restent pas plus de 24 heures dans le pays. Les raisons des déplacements sont sans importance.


Toute autre personne en provenance d’un autre canton est soumise à une obligation de quarantaine. Les autorités allemandes ont indiqué que les frontières restent ouvertes, mais que des contrôles ponctuels seront mis en place aux postes douaniers.


Contacté par Keystone-ATS, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a déclaré qu’il communique avec les autorités compétentes à Berlin et les régions limitrophes de la Suisse. Ils se tiendront mutuellement informés des mesures prévues, en particulier en ce qui concerne les réglementations et exceptions prévues pour les frontaliers.


Le tourisme en danger


La décision des autorités allemandes va avoir un impact sérieux sur le tourisme. Tant que la Suisse reste sur la liste rouge, il est peu probable que les touristes allemands viennent dans le pays.


«On examine la situation à trois niveaux», a déclaré Markus Berger, porte-parole de Suisse Tourisme, interrogé par Keystone-ATS. «La première étape concerne évidemment la saison d’automne qui est en cours et nos hôtes germaniques qui doivent quitter immédiatement la Suisse ou qu’ils le feront dans les prochaines semaines», a-t-il expliqué.


Le second niveau concerne les deux prochains mois qui, selon Markus Berger, ne sont traditionnellement pas très importants et qui n’amènent que peu de clients étrangers dans le pays. «Dans notre malheur, on a finalement de la chance que les annonces soient faites maintenant alors que les voyageurs sont peu nombreux. Cela nous donne espoir que les mesures en Suisse seront efficaces pour contenir la pandémie et qu’elles soient à nouveau levées en conséquence», précise-t-il.


Le troisième niveau est celui de la saison d’hiver pour Suisse Tourisme. Elle commence généralement après Noël pour les visiteurs étrangers. «Nous espérons que d’ici là, la situation sera redevenue normale», conclut Markus Berger.


Encerclée de zones à risque


Toutes les zones frontalières de l’Allemagne, à l’exception de celles du Danemark et de la lointaine région de Carinthie en Autriche, figurent sur la liste des zones à risque.


Cette classification doit avoir un effet dissuasif aussi fort que possible sur les touristes, bien que les frontières restent ouvertes et qu’il n’est pas interdit de voyager. Les personnes venant de ces régions sont mises en quarantaine pendant 14 jours, mais peuvent être «libérées» plus tôt, après un test Covid négatif.


L’Allemagne classe un pays ou une région comme zone à risque si elle dépasse pendant les sept derniers jours la limite de 50 nouvelles infections pour 100’000 habitants.


originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019