Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

COVID-19 : La Belgique resserre encore la vis face à la pandémie

Près de la moitié des nouvelles contaminations de la semaine dernière ont été contractées dans la région d’Anvers. Le plat pays réduit «la bulle de contact» des individus de 15 à 5 personnes.



La Belgique a annoncé lundi un nouveau durcissement des mesures pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Le plat pays fait face à une hausse des cas et veut «éviter un reconfinement généralisé».


«Les données épidémiologiques sont préoccupantes et nous sommes très préoccupés», a déclaré Première ministre Sophie Wilmès lors d'une conférence de presse à l'issue d'un Conseil national de sécurité. Elle a exprimé notamment de «sérieuses inquiétudes» à propos d’un embrasement épidémiologique important" à Anvers (nord).


Face à cette situation, le nombre de personnes que les Belges sont autorisés à voir dans le cadre de leur «bulle de contact» a été abaissé de 15 à 5 personnes à partir de mercredi pour les quatre prochaines semaines. Les événements publics seront limités à 100 personnes à l'intérieur (au lieu de 200) et 200 à l'extérieur (au lieu de 400) et le port du masque y sera obligatoire.


Le télétravail est «fortement recommandé quand c'est possible», a poursuivi Sophie Wilmès, regrettant qu'il soit «de moins en moins utilisé». Les Belges sont aussi invités à faire leurs courses seuls et à les limiter à 30 minutes.


Des mesures renforcées étaient déjà entrées en vigueur samedi, en particulier le port obligatoire du masque dans les endroits à forte fréquentation (marchés, brocantes, rues commerçantes, hôtels...). Le masque est obligatoire depuis le 11 juillet dans les transports en commun, les magasins, les cinémas, les lieux de culte, musées et bibliothèques.


Recrudescence des cas


La Belgique a enregistré au cours des derniers jours une augmentation «inquiétante» des cas de coronavirus, en particulier dans la province d'Anvers (nord), ont annoncé lundi les autorités sanitaires, au moment où le pays envisage de durcir ses mesures de prévention.

«L'augmentation rapide du nombre de cas est inquiétante», a déclaré en conférence de presse la professeure Frédérique Jacobs, qui dirige la clinique de maladies infectieuses à l'hôpital Erasme de Bruxelles.


Elle a souligné que la situation était particulièrement problématique dans la province d'Anvers, qui a enregistré 47% des nouvelles infections la semaine passée. Des mesures ont été prises localement pour tenter de contenir l'épidémie.

Mais «le nombre d'infections augmente également considérablement dans le reste du pays», a ajouté Mme Jacobs.


Les autorités belges sont réunies depuis 9 heures au sein d'un Conseil national de sécurité, pour envisager des mesures nationales supplémentaires face à la hausse des cas.

En moyenne, 279 personnes par jour ont contracté une infection au Covid-19 au cours de la dernière semaine, contre 163 la semaine précédente.


«La plupart des infections surviennent encore dans la population active c'est-à-dire les personnes âgées de 20 à 59 ans», a souligné Frédérique Jacobs.

«Il faudra un certain temps afin de remettre de l'ordre dans la situation et pour cela nous devrons tous ajuster nos comportements», a-t-elle insisté.

Le pays comptait lundi 66’026 cas recensés depuis le début de la pandémie et 9821 décès.

Fillette de 3 ans


La mort d'une fillette de trois ans, la plus jeune victime de Belgique, a été annoncé vendredi. L'enfant présentait plusieurs pathologies associées.

«C'est indéniablement une courbe inquiétante qui se dessine actuellement», a déclaré un porte-parole du Centre national de crise, Antoine Iseux, au cours de la conférence de presse.


Mais «ensemble, nous pouvons éviter une envolée de cette vague», a-t-il ajouté.

Des mesures renforcées sont entrées en vigueur samedi, en particulier le port obligatoire du masque dans les endroits à forte fréquentation, comme les marchés, les brocantes, les rues commerçantes, les hôtels, les restaurants et les cafés.


Le masque était déjà obligatoire depuis le 11 juillet dans les transports en commun, les magasins, les cinémas, les lieux de culte ou encore les musées et bibliothèques.

Les Belges, qui sont actuellement autorisés à voir 15 personnes par semaine, pourraient voir lundi cette «bulle de contact» réduite.


La Belgique est un des pays qui compte le plus grand nombre de morts du Covid-19 par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100’000 habitants.

Le recensement, par les autorités belges, des morts du coronavirus est un des plus exhaustifs du monde puisque sont intégrés les décès possiblement liés au virus sans que cela ait pu être prouvé par un test.


Source: 20minutes.ch

originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019