top of page

Fiasco : Célestin Djamen accuse ses détracteurs après le meeting de Deido

Les militants n’étaient pas au rendez-vous de Deido. Celestin Djamen accuse ses détracteurs. Il annonce des lendemains meilleurs pour son parti



Le premier grand meeting de Célestin Djamen fut un fiasco. Une trentaine de militants ont répondu à l’appel du président de APAR ce samedi 12 juin à l’école New Deido. Celestin Djamen n’a pas apprécié la diffusion des images montrant les nombreuses chaises vides de son « grand » meeting. L’ancien cadre du MRC accuse ses adversaires politiques.


« Des désespérés d’une secte politico-religieuse en déclin, paniqués par la fulgurance et la montée vertigineuse d’un parti politique qui a à peine 45 jours d’âge, ont cru devoir monter de toutes pièces des images sortis tout droit de leurs laboratoires ethno-fascistes afin de porter un coup à l’image du grand mouvement que j’ai l’honneur de diriger. Pourquoi s’intéressent-ils donc tant à APAR ? Pourquoi ne sont-ils pas tout simplement indifférents ? Qui les fait peur ? De quoi ont-ils réellement peur ces ethno-politiciens amateurs ? », a-t-il déclaré.

Djamen remercie cependant les médias qui ont fait le déplacement pour couvrir son évènement. Il exprime également sa gratitude aux chefs traditionnels qui ont honoré de leur présence à l’évènement.


« Tout compte fait je voudrais, avec beaucoup de joie remercier du fond du cœur, STV, Radio Balafon, Abk radio, Canal2, Prime-Media TV, LTM TV, Afrique Média et tous les jeunes volontaires qui n’ont pas épargné leurs efforts pour le succès sans bavures de ce meeting », lance-t-il.

Loin de se laisser abattre par cette humiliation, Celestin Djamen promet des lendemains meilleurs à son organisation politique. Pour lui, il n’y a pas question de baisser les bras.


« Devrais-je les rassurer, le Cameroun sera encore plus grand avec tous ses enfants, de toutes les régions, l’inverse est impossible. APAR est indestructible et continuera évidemment sa montée vers les sommets. Chez nous on ne recule pas, on ne stagne pas, on avance ET plus vite encore, surtout grâce à la haine gratuite de nos impuissants détracteurs », lance-t-il à ses détracteurs.


0 commentaire

Komentarze


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page