Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Giga meeting de Maurice KAMTO à Deïdo Grand Moulin (Douala)

Ils étaient quelques dizaines de milliers de camerounais à s’être retrouvé ce mercredi matin devant le bureau régional pour le Littoral du MRC. Devant cette foule innombrable, Maurice Kamto a une fois de plus passé un message d’apaisement et de résistance.

Maurice Kamto a rassemblé les militants et sympathisants de son parti ce mercredi matin au pied de l’immeuble abritant le bureau régional du MRC pour le Littoral. Pour l’occasion les populations de Deïdo Grand Moulin ont assisté à une mobilisation inédite. Motos taxis, travailleurs, badauds et autres se sont pressés pour venir voir et écouter le président de leur formation politique.


Depuis le début de l’année, c’était la première sortie grandeur nature du président Maurice Kamto. Un meeting qui intervient également quelques jours après la tenue des élections pour lesquelles le MRC était non partant.


Au cours de son adresse à ces camerounais venus nombreux, Maurice Kamto s’est longuement attardé sur les principes de démocraties qui doivent être respecté pour le développement de la Nation. Il dit par exemple : « Quand un peuple ou une partie du peuple fonde ses espoirs sur un "leader" quelconque de son choix, il faut respecter cela. (…) Nous ne partageons pas tous les mêmes convictions politiques ni idéologiques. L'honnêteté intellectuelle devrait cependant nous obliger à reconnaître que le Professeur Maurice KAMTO incarne aujourd'hui un grand espoir auprès de nombreux compatriotes, et ça, il faut le reconnaître et surtout le respecter. » un espoir qui se traduit non seulement par la forte présence des militants de ce matin, mais davantage dans la place que le travail politique impulsé par Maurice Kamto apporte à la Nation camerounaise depuis quelques temps.


Sur la question des guerres de paroles et des accusations répétées à l’égard des militants du MRC qui sont par ailleurs considérés par d’autres comme une « meute » ou des termes du genre, Maurice Kamto a tenu à rappeler : « La politique ne doit pas être un motif d'achoppement de haine et de prétexte de Fatwa pour des groupes politiquement opposés. Chaque homme politique a ses militants et ses sympathisants qui lui témoignent à divers niveaux leur affection. Les militants du MRC le font bien et à leur manière pour leur leader ! Respectons cela ! » Comme quoi l’attitude qu’adopte les militants du MRC vis-à-vis de leurs leaders est tout à fait naturel. C’est de l’ordre de l’activité politique en elle-même.

Au cours de son discours, le président du MRC a aussi fait savoir que ceux qui sont venus dans le parti pour des avantages quelconques sont priés de descendre du train. Mais de toute façon, que ce soit par lui ou par un autre camerounais, le changement qui est en marche portera ses fruits.


Une autre phrase forte de Maurice Kamto ce mercredi matin à Deïdo, c’est de dire que la matraque ne peut détruire la pensée. Ce qui est dans la tête ne peut être arrêté par la violence. Tout en rappelant que jusqu’à cet instant la police encadre les manifestations sans aucune violence. Chose inédite.


8 vues0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019