top of page

Huile de palme : le Cameroun exporte plus de 650 tonnes en 2022, malgré l’accroissement du déficit de production

Aussi curieux que cela puisse paraître, le Cameroun, pays structurellement déficitaire en matière de production d’huile de palme, a réussi à exporter 657,3 tonnes d’or rouge au cours de l’année 2022, pour des recettes estimées à 713,6 millions de FCFA.



En glissement annuel, ces exportations d’huile de palme du Cameroun sont cependant en baisse drastique. Selon les données de l’Institut national de la statistique (INS), elles étaient ressorties à 4 073,7 tonnes en 2021, générant des recettes d’exportation de 3,6 milliards de FCFA.


Cette évolution à la baisse des exportations d’or rouge est d’autant plus logique qu’au fil des années, le déficit de production qu’enregistre le Cameroun n’a de cesse de croître. Dans un contexte marqué notamment par la multiplication sur le territoire national des raffineries d’huile de palme et des savonneries. Selon l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc), le déficit structurel de production d’huile de palme est passé de 130 000 tonnes en 2020 à 160 000 tonnes en 2022.


« Le déficit structurel dont nous parlons souvent est un déficit nominal, qui est différent du déficit réel. Ce déficit nominal est calculé sur la base de 50% des capacités des entreprises de transformation. Sur la base des capacités réelles des transformateurs, le déficit est effectivement beaucoup plus important », précise souvent Emmanuel Koulou Ada, le président du Comité de régulation de la filière des oléagineux.


Pour résorber ce déficit structurel, tout en préservant la part d’huile de palme brute destinée à la consommation des ménages, le Cameroun est obligé d’effectuer des importations à taux de douane réduits, pour garantir l’approvisionnement des industriels.

0 commentaire

留言


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page