reparation cuir au rabais
Gaine amincissante au rabais
4f9f54bbf2e2c15dc2056770bda069bf.jpg
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil
Votre masque à petit prix sur masquemali

Incendie de la trésorerie générale de Yaoundé : à qui profite le crime ?

Des flammes aussi subites que suspectes ont détruit le serveur central de la Trésorerie générale de Yaoundé dans la nuit du 24 juillet dernier. Le contexte sécuritaire actuel préoccupant, marqué par la déflagration d’engins explosifs dans la capitale, n’exclut pas là piste d’un acte terroriste, à défaut d’une volonté délibérée de destruction des preuves de distraction des deniers publics par des voleurs à col blanc.




Une tragédie désamorcée par les militaires de garde et le corps des 7 sapeurs-pompiers venu au secours. Comme dans un film d’action, c’est dans un sommeil que les populations sont alertées du tournage du film improvisé. Les acteurs sont encore inconnus. Les séquences annoncent un épisode relevant d’une mafia sicilienne. Nos reporters se sont rendus sur les lieux pour témoigner de la gravité de l’escalade. Les dégâts paraissent importants. On aura tôt fait de baptiser cet horreur «la nuit du Vendredi noir» dans les services du trésorier payeur général de la région du centre.


Entre 22h30 et 23h59 du 24 juillet, le bâtiment annexe de la trésorerie a été surpris par des flammes d’origine suspecte mettant en péril les services de contrôle et du traitement informatique des comptabilités de la circonscription financière régionale. Entre autre dégâts observés, les installations d’Eneo. Les principaux matériels et équipements endommagés. Au lieu de l’incendie, certaines mauvaises langues voient en cet incident une volonté de dissimuler des preuves d’une probable opération de distraction des fonds publics. D’autres y voient une probable Complicité avec les patrons des lieux.


Selon le maire Célestin Bedzigui, «On a brûlé la trésorerie générale de Yaoundé cette nuit Lors de la passation de service entre le Tpg entrant et sortant il y a eu un déficit de 3 milliards, le caissier principal a reconnu avoir pris un milliard et les deux autres imputes à Essono. Depuis 4 mois pas de plaintes ni du Dgt ni du Minfi et on a demandé au nouveau tpg de porter plaintes alors que, ce n’est pas sa gestion.


La gendarmerie avait arrêté le caissier principal, c’est le directeur général du trésor qui a fait pression pour sa relaxe.Voilà le Cameroun et on a brûlé toutes les preuves cette nuit, monsieur Essono étant déjà député qui pourra un jour lever son immunité parlementaire». Toutefois, l’enquête ayant immédiatement été instruite, les auteurs de cette épreuve seront démasqués. Le ministre des finances Louis Paul Motaze rassure tout de même à l’opinion publique que toutes les dispositions sont prises pour une reprise normale des activités le 27 juillet 2O2O. Affaire à suivre.


Source: actucameroun.com

originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
aurabais
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
masque.png

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019