Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Interpellation de Macron à Paris : pour le gouvernement l’activiste Calibri Calibro a posé un...

Par le biais de son porte-parole, le gouvernement condamne l’interpellation du Président français Macron sur des problèmes qui ne concernent que les camerounais.


Si on s’en tient à la sortie du ministre de la Communication René Emmanuel Sadi agissant comme le porte-parole du gouvernement, l’activiste Calibri Calibro n’avait pas le droit d’interpeller le Président français Emmanuel Macron. Il qualifie de ce fait cet acte d’irresponsable et d’insensé.


«Le Gouvernement camerounais a pris connaissance du contenu d’une vidéo mise en circulation dans les médias sociaux, le 22 février 2020, dans laquelle un individu se présentant comme étant un activiste originaire du Cameroun, interpelle bruyamment le Président de la République Française, Emmanuel MACRON, lors de l’inauguration du Salon International de l’Agriculture à Paris. Le Gouvernement condamne sans réserve l’acte de ce quidam qui se revendique de l’appartenance à un peuple dont on connait la fierté et la dignité, et qui a cru devoir interpeller le Chef de l’Etat d’un Pays avec lequel le Cameroun entretient des relations d’amitié et de coopération anciennes, étroites et mutuellement bénéfiques, et qui ont toujours été fondées sur les principes sacrés de la souveraineté des Etats et du respect mutuel», peut-on lire dans la sortie du gouvernement.


De plus le gouvernement affirme que l’activiste Calibri Calibro n’a pas été véridique sur les déclarations faites par rapport à la situation des régions anglophones.


«En fustigeant ce comportement insensé et irresponsable, le Gouvernement de la République rejette catégoriquement les contrevérités proférées par ce prétendu activiste, notamment que : « le Président camerounais commet un génocide au Cameroun ; tous les autres camerounais au même titre que lui, sont des hommes morts ou susceptibles d’être tués par le Président BIYA ; la plupart des pays africains à l’instar du Cameroun, sont gouvernés par des dictateurs ; dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, il y a déjà eu 12 000 morts. L’intéressé affirme en outre que 22 villageois ont été tués dans la Région du Nord-Ouest, par l’armée camerounaise », une information démentie et qui a du reste fait l’objet de clarifications précises de la part du Gouvernement», peut-on lire dans cette sortie du gouvernement


4 vues0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019