top of page

Jean Bahebeck : « le MRC est épuisé »

Militant de l’Union des populations du Cameroun (UPC), il estime que le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) ne contrôle plus la situation politique dans notre pays.



Dans l’émission Club d’Elites de ce dimanche 20 mars 2022, sur Vision 4, une télévision privée émettant depuis Yaoundé au Cameroun, les panélistes surfent sur la plateforme de l’opposition dénommée l’Union pour le changement mise en place à l’Assemblée nationale pour défendre les intérêts des élus de l’opposition.

Pour Valère Bessala présent sur le plateau de l’émission, Jean Michel Nintcheu n’est pas d’accord avec cette plateforme. « Cette union n’a pas de sens si elle ne s’oppose pas…Nintcheu a voulu montrer qu’il n’est pas d’accord avec cette union, et qu’il y’a anguille sous roche », a indiqué le coordonnateur du Mouvement Jouvence. « Ces députés ne peuvent pas s’opposer. C’est un ensemble d’aventuriers. Ce n’est pas une union pour le changement mais une union pour le mangement », note de son côté Célestin Djamen qui prenait aussi part au débat.


SDF


Présent aussi sur le plateau de la même émission, le Pr Jean Bahebeck souligne que le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) de Maurice Kamto, ne représente plus grand-chose. « On a tenté de faire le changement par l’UPC on a échoué, on a tenté avec le SDF on a échoué par le populisme, on a tenté par le MRC, on se rend compte que le MRC est épuisé », relate l’homme politique.


Une idée que ne partagent pas certains militants du Mrc. « Donc le gouvernement qui tremble, qui est perdu dans son propre jeu, qui place un peu les pions de partout pour essayer d’arrêter le dynamisme du changement là, c’est uniquement l’œuvre du MRC. Le MRC n’a plus rien à prouver aux Camerounais. Le mouvement du changement lancé par le MRC est en marche et arrivera à point nommé non pas dans le désordre, le bain de sang dans lequel on veut verser les camerounais. Le MRC est un parti républicain et soucieux du bien-être et de la paix du Cameroun », commente Gaëlle Betnkeu.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page