Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Jeu politique: Paul Biya offre 100 millions à Jean Jacques Ekindi

Plusieurs mois après avoir claqué la porte de son parti pour le RDPC, l'on connait aujourd'hui une nouvelle raison de ce revirement politique de Jean Jacques Ekindi.



Au cours d'une conférence de presse , Jean Jacques Ekindi a annoncé il y'a quelques mois quitter son parti, le MP pour le RDPC. "La politique c’est comme sur un vélo. Vous restez sur place vous tombez. Il faut pédaler", se justifait-il. Mais à en croire d'autres sources, son aurait serait téléguidé. Le nouveau membre du RDPC aurait recu une grosse somme. "En récompense pour son ralliement au RDPC, Paul Biya a offert 100 000 000 FCFA à Jean Jacques ekindi pour organiser la Foire Internationale de Douala pour le Développement", selon une révélation de Boris Bertotl. Cette information vient contredire les propos de Jean Jacques Ekindi sur ABK radio.


Un départ lié au résultat des dernières consultations électorales


Le chasseur des Lions estime qu’il n’a pas suffisamment bénéficié de la confiance des Camerounais aux dernières élections au Cameroun. «Combien de jeunes ont voté la liste Jean-Jacques Ekindi» s’interroge-t-il avant de signaler: «La politique c’est comme sur un vélo. Vous restez sur place vous tombez. Il faut pédaler. Ce qui m’intéresse c’est la Politique... Je suis Camerounais et j’ai préféré m’investir dans mon pays... Combien de Camerounais de l’étranger rentrent au bercail pour investir dans leur pays... J’ai démissionné du MP, mais j’assure les affaires courantes jusqu’à la prochaine convention».


À la recherche d’une légitimité politique


«Ni le MRC, ni le PCRN n’interviennent dans les décisions qui concernent le Cameroun. Ni sur le NOSO ni sur la corruption. Quand j’écoute les messages qui me parviennent... Je ne me vois pas du tout en train de me mêler à des actions manifestement illégales. Quand je ne comprends pas, je n’avance pas. On a fait plusieurs tentatives d’alliances dans l’opposition avec les mêmes résultats. On a perdu tout le capital de 92, car chacun a voulu la part du lion. L’Union pour le changement a porté le SDF et le SDF s’est approprié la victoire. Ce qui m’ennuie avec la jeunesse d’aujourd’hui, c’est qu’elle est pleine de calcul. Ce que je reçois uniquement c’est qu’on est vieux. Il faut qu’on dégage. On n’a pas la faculté de modifier la trajectoire politique comme on le souhaite», a indiqué Jean-Jacques Ekindi sur ABK Radio.


Du MP au RDPC: Une trahison


L’homme politique rassure que son transfert politique ne devrait pas être perçu sur le prisme de la trahison: «En allant au RDPC je n’ai trahi personne. On ne peut trahir que la confiance. Si les Camerounais disent que le MP n’a que feux militants, Hilaire Dzipang et moi, alors le seul que j’aurais trahi c’est Hilaire Dzipang. On ne peut pas parler de trahison alors que ces Camerounais ne m’ont pas accordé leur confiance lors des élections. Je ne peux pas considérer que j’ai trahi des gens qui ne m’ont pas fait confiance. Ils ont choisi plusieurs autres partis notamment le RDPC. J’ai souvent proposé l’un des meilleurs programmes qu’il soit».

1 vue0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019