reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

LE JOURNALISTE DU RÉGIME TUÉ PAR LE NEVEU DE PAUL BIYA

Je vous disais ici il y a deux jours que cet ancien chargé de communication a la CNPS licencié abusivement est mort dans la misère extrême et abandonné à lui même.


Mr Meyanga, est mort des soucis et de chagrin après son limogeage abusif à la CNPS. Le matin de sa mort, les membres influents du RDPC sont allés au CHUY faire du tripatouillage pour qu’on classe son décès comme décès covid-19. Vous vous demandez bien pourquoi ils ont décidé de cacher la véritable raison de sa mort n’est ce pas ? C’était pour éviter que les gens n’enquêtent sur les véritables raisons de celle ci.


En effet, tout commence en septembre 2017, un mois après le passage de Chantal Roger Tuile sur Equinoxe TV où il décriait la gestion calamiteuse de Mukulu Mvondo avec des preuves à l’appui.


Lire aussi: Au Cameroun, les Biyayistes 'tuent pour un rien , même pour une partie de cartes'

Simon Meyanga est donc depuis septembre 2017 accusé par le directeur général de la CNPS d’avoir donné des documents confidentiels à Chantal Roger Tuile pour exposer sa gestion calamiteuse des allocations des Camerounais.

N’ayant pas réussi à prouver cela, il attendit que Mr Meyanga faillît pour le licencier. Comme vous pouvez le constater lors de son passage sur le plateau de scène de presse à Canal 2 il y’a quelques semaines, Mr Meyanga expliquait les conditions troubles de son licenciement abusif,  après les élections de 2018, pour abandon de poste, alors qu’une autorisation lui avait été donnée par la CNPS pour aller battre campagne pour le compte du RDPC .

Pourquoi ce limogeage a été un règlement de compte ?


Mr Mekoulou Mvondo étant membre du comité central du RDPC était bel et bien au courant que Mr Meyanga avait été envoyé par le RDPC battre campagne, donc impossible qu’il y ait eu abandon de poste.


Malgré les démarches internes initiées par Mr Meyanga afin de trouver solution à ces problèmes, Mr Mekoulou a refusé de le réintégrer en le tenant responsable de la sortie des éléments confidentiels qui ont démontré sa gestion calamiteuse de la CNPS. Rappelons que le même Mekoulou Mvondo a fait interdire Mr Tuile d’exercer son métier de journaliste au Cameroun, ce qui a envoyé plus de 50 Camerounais au chômage.


Déboussolé, Mr Meyenga décide quand même de continuer à défendre le RDPC dans les médias espérant que solution à ses problèmes soit trouvée. Dommage pour lui, il n’a pas eu la même chance que le professeur Bahebek.


Simon MEYANGA était locataire et depuis la fin de l’élection présidentielle, il cumulait presque dix mois de loyer impayés. Ils ont abandonné ce monsieur, il est mort dans la misère la plus abjecte.


Le RDPC qui détruit le cameroun depuis des décennies est responsable de la mort de ce monsieur, ils ont compté sur lui en lui demandant d’abandonner son travail et d’aller zombifier les Camerounais pendant la campagne électorale de 2018.

Monsieur MEYANGA méritait déjà depuis au moins 10 mois de retrouver son travail.

Que son âme repose en paix!


Armel Stephane

originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019