reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

LinkedIn dans la tourmente après des propos racistes, l’entreprise s’excuse

Au cours d’une réunion vidéo sur le thème de l’égalité raciale, certains employés, sous couvert d’anonymat, ont critiqué les efforts de l’entreprise pour diversifier ses effectifs


Une vidéoconférence organisée par LinkedIn sur le thème des inégalités raciales a dérapé, ce mercredi, selon le site américain The Verge. Au cours de la réunion, certains employés du groupe ont utilisé la fonction de commentaire anonyme du chat vidéo pour proférer des commentaires « épouvantables » dans la fenêtre de discussion.


Discussion sur les inégalités raciales


Ce meeting en ligne, ouvert aux employés de LinkedIn dans le monde entier, partait pourtant d’une bonne intention : il s’agissait d’aborder la question de la diversité au sein de l’entreprise, dans le but de mieux combattre les préjugés. Dans un rapport publié en 2019, l’entreprise révélait que seulement 3,5 % de ses employés étaient noirs, contre 47,5 % de blancs, 40,3 % d’Asiatiques et 5,9 % de Latinos.


Mais au cours de la réunion, certains employés du réseau social ont critiqué les efforts de l’entreprise pour diversifier ses effectifs. « En tant que non-minoritaire, toutes ces discussions me font me sentir coupable de ma couleur de peau. Je pense que je devrais laisser quelqu’un de moins qualifié occuper mon poste », a écrit l’un d’entre eux, sous couvert d’anonymat.


Commentaires « dérangeants et racistes »


« Les Noirs tuent les Noirs 50 fois plus que les Blancs ne tuent les Noirs », a déclaré un autre. Ces propos ont scandalisé les autres employés du groupe, qui les ont qualifiés de « dérangeants et racistes ». Dans un contexte de forte tension sociale, et alors que les manifestations contre les violences policières se multiplient aux Etats-Unis, le PDG de LinkedIn n’a eu d’autre choix que de présenter ses excuses.


« Nous ne sommes pas et ne serons pas une entreprise ou une plateforme où le racisme ou les discours haineux sont autorisés », a déclaré Ryan Roslansky, qui a remplacé Jeff Weiner au poste de PDG de LinkedIn en début de semaine. La société a précisé qu’elle ne permettrait plus de commentaires anonymes lors de telles réunions, à l’avenir.


originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019