top of page

Macron choisit de recourir au 49-3 pour la réforme des retraites

POLITIQUE - Le 49.3 a donc été dégainé. Ce jeudi 16 mars, Emmanuel Macron a réuni à trois reprises Élisabeth Borne et ses ministres, à quelques heures d’un vote extrêmement incertain à l’Assemblée nationale sur la réforme des retraites.


Et un peu avant 15 heures, une source proche de l’exécutif a finalement indiqué qu’un Conseil des ministres « immédiat » préalable au 49.3 avait eu lieu. De sources multiples, le chef de l’État a autorisé la Première ministre à engager la responsabilité du gouvernement.

En choisissant cette option, l’exécutif pense écarter tout risque de rejet d’un texte qu’Emmanuel Macron présente comme l’un des plus importants de son second quinquennat. Quitte à risquer mettre en jeu pour cela la survie du gouvernement.


Des risques « financiers, économiques trop grands »


Un choix que le chef de l’État a justifié comme suit, comme l’a rapporté un participant à l’ultime conseil des ministres : « Mon intérêt politique et ma volonté politique étaient d’aller au vote. Parmi vous tous, je ne suis pas celui qui risque sa place ou son siège. Mais je considère qu’en l’état, les risques financiers, économiques sont trop grands. » Et le locataire de l’Élysée d’ajouter : « On ne peut pas jouer avec l’avenir du pays. »


Surtout, répondant à la critique qui ne cesse d’être opposée au 49.3, le chef de l’État a assuré : « Il y aura un vote sur le texte. Il est prévu par nos institutions. C’est la motion de censure. »

Vers 10 h 30 ce jeudi matin, le Sénat avait voté sans surprise le texte de compromis adopté la veille par la commission mixte paritaire. Mais la situation est autrement plus délicate au Palais Bourbon, où, selon Bruno Retailleau « une vingtaine » de députés LR pourrait voter contre et menacer ainsi l’adoption du texte.


L’exécutif a attendu les dernières minutes avant l’ouverture de la séance à l’Assemblée pour faire connaître sa décision, qui va à l’encontre de toutes les déclarations faites par les membres du gouvernement ces derniers jours. Ce 49.3 est le 11e d’Élisabeth Borne, et le 100e engagé sous la Ve République.


Lire la suite ici


0 commentaire

Commentaires


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page