top of page

MERCATO/PREMIER LEAGUE - MANCHESTER UNITED PENSERAIT À SE SÉPARER DE CRISTIANO RONALDO

MERCATO - La bombe a été lâchée par Sky Sports, évoquant un ultimatum lancé à Cristiano Ronaldo par Manchester United. Le club mancunien désire voir un changement drastique dans le comportement du Portugais, dans le cas contraire, son contrat sera résilié. Pas forcément une mauvaise nouvelle pour CR7, qui cherche désespérément à quitter les Red Devils depuis le début du mercato estival.



Manchester United traverse une période sombre de sa glorieuse histoire. Pourtant, il y a un an, l'un de ses plus grands joueurs, Cristiano Ronaldo, a posé ses valises pour la deuxième fois dans la cité mancunienne, le parfum de la nostalgie envoutant ses pas sur le pré vert. Mais depuis, rien n'a épousé le fil d'un conte de fées.



L'acmé d'une relation brisée entre les Red Devils et son numéro 7 est sans doute cet ultimatum lancé par le club au Portugais, comme l'affirment Sky Sports et The Times, imposant à CR7 de changer drastiquement de comportement sous peine de voir son contrat résilié.


L'ENCADREMENT ET LES JOUEURS "EXASPÉRÉS" PAR L'ATTITUDE DE CR7

Prégnant depuis un long moment (le début de la fenêtre estivale du mercato), le mal a atteint des strates encore plus hautes lors de la lourde défaite sur la pelouse de Brentford samedi (4-0). Le Portugais multipliaient les gestes de frustration, cela s'ajoutant à une pré-saison séchée en partie et à des appels du pied incessants aux clubs des quatre coins de l'Europe. Une attitude qui a conduit la direction sportive de MU à envisager de se séparer d'un élément de plus en plus perturbateur.




Le Times évoque en effet de réelles tensions entre l'encadrement sportif (coach, adjoints, partenaires), "exaspérés", et le quintuple Ballon d'Or, coupable d'une conduite qui pourrait enliser encore davantage le club dans la crise, selon les échos du média anglais. Revenir à ses premiers amours n'est pas un gage de réussite. Ronaldo l'apprend à ses dépens, lui qui risque de laisser derrière lui un souvenir plus mitigé qu'au lendemain de son départ vers la capitale madrilène, un soir d'été de 2009.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page