Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Nchout Njoya Ajara : « j’ai toujours rêvé d’arriver là où je suis aujourd’hui »

En prélude au match de la 5e journée des éliminatoires des jeux olympiques de 2020 à Tokyo dont le match aller se tiendra le 05 mars à Yaoundé et le retour le 10 à Lusaka, Nchout Ajara s’est confiée à FIFA.com.

Les lionnes doivent franchir l’obstacle zambien pour aller convoiter l’or olympique l’été prochain. Elles partent largement favorites, au regard du Classement Mondial Féminin FIFA/Coca-Cola où l’écart entre les deux nations est abyssal (49ème place pour le Cameroun, 106ème pour la Zambie).

«Le moral des filles est très haut. Nous avons travaillé dur pour arriver là et nous sommes proches de la qualification », souligne Ajara Nchout au micro de FIFA.com. Si le Cameroun n’est en effet qu’à une marche du rêve olympique, il faut tout de même prendre au sérieux l’adversaire qu’est la Zambie. « Si la Zambie est arrivée là, c’est que c’est une bonne équipe et nous nous devons de la respecter. Elles peuvent nous surprendre si nous manquons de concentration», prévient-elle.


Expérience olympique 2012


L’attaquante n’avait que 19 ans lorsque sa sélection disputait pour la première fois ce tournoi.

«C’était la découverte d’un évènement majeur que l’on ne connaissait que par la télé. Avec mes coéquipières, on rêvait d’imiter les Lions Indomptables qui ont décroché l’or aux Jeux de Sydney en 2000. Mais nous n’étions encore que des gamines. Nous avons beaucoup gagné en expérience aujourd’hui», raconte la native de Foumban.


Depuis lors, son niveau footballistique a considérablement évolué. Elle sort d’une année 2019 remarquable. Nchout Ajara a aidé son club Vålerenga à décrocher la deuxième place du championnat norvégien et une place en Ligue des champions féminine de l’UEFA, à la suite d’une Coupe du monde féminine où elle a endossé les espoirs de son équipe, inscrivant le doublé contre la Nouvelle-Zélande (2-1) qui a qualifié les Lionnes pour le deuxième tour. Son deuxième but dans les arrêts de jeu lui a d’ailleurs valu d’être nommée au Prix Puskas de la FIFA 2019.


Un Rêve devenu réalité


«J’ai toujours rêvé d’arriver là où je suis aujourd’hui », sourit-elle. « J’ai grand plaisir d’être joueuse professionnelle, surtout quand je me rappelle de mes débuts où personne ne croyait en moi. Ce que je vis aujourd’hui est vraiment incroyable. Je pense qu’il faut laisser l’enfant réaliser ses rêves et croire en son avenir. Certaines personnes pensent qu’une fille ne doit pas jouer au football. J’ai envie de faire passer passer un message à ces gens-là, en particulier aux parents. Il faut laisser les enfants pratiquer le sport qu’ils veulent, car on ne sait jamais jusqu’où ça pourra les mener. Dans ma famille, personne ne comprenait ce que je voulais faire parce qu’il n’y a pas de footballeur chez nous. Ils se demandaient pourquoi c’était une fille qui voulait jouer au foot», explique Nchout Ajara dont l’objectif à court terme est d’aider le Cameroun à décrocher cette place qualificative pour les JO et d’y faire bonne figure.

16 vues
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019