top of page

Paul Biya bloque l’enquête sur l’assassinat de Martinez Zogo

Le chef de l’État camerounais doit procéder à la nomination d’un juge d’instruction militaire au même grade ou à un grade plus élevé que le lieutenant colonel Justin Danwe, le patron du commando qui a tué le journaliste.


Les auditions se poursuivent au SED dans le cadre de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Le processus est un peu en berne à cause de Paul Biya, le président de la République du Cameroun. En effet, Actu Cameroun apprend que le ministre de la Défense Joseph Beti Assomo est lui aussi dans l’ambarras. Ce dernier ne veut pas prendre des décisions sans l’aval de la présidence de la République.


Il dit attendre ses instructions du chef de l’État camerounais. Le dossier est donc bloqué parce qu’on attend les instructions du vieux lion. Ceci sur deux aspects. Il s’agit du cas de Maxime Eko Eko, le patron de la Direction générale de la recherche extérieure (DGRE), mais aussi la nomination d’un juge d’instruction militaire.


Paul Biya doit signer un décret allant dans ce sens


Sur ces deux cas, le ministre de la défense est formel, il soutient qu’il ne peut pas prendre la décision de libérer ou de mettre en prison le patron de la DGRE sans la haute instruction de Paul Biya, le président de la République du 237 (Cameroun). L’autre blocus est la nomination d’un juge d’instruction militaire.

Paul Biya doit signer un décret allant dans ce sens. Au Tribunal militaire de Yaoundé, il n’existe pas un juge d’instruction militaire de même grade ou de grade supérieur au lieutenant colonel Justin Danwe. Pour le moment, le locataire d’Etoudi n’a pas encore signé la proposition de nomination qui lui a été soumis depuis une semaine par Joseph Beti Assomo.

0 commentaire

Commentaires


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page