Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Qui a contaminé Boris Johnson au coronavirus?

La question se pose de savoir où et comment le Premier ministre a été infecté par le Covid-19.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson se trouve mercredi dans un état «stable» pour sa troisième journée en soins intensifs, où il se bat contre le nouveau coronavirus qui a tué plus de 6000 personnes au Royaume-Uni. «Le Premier ministre demeure cliniquement stable et réagit au traitement», a indiqué un porte-parole du dirigeant de 55 ans à la mi-journée.


L'ancien maire de Londres ne souffre pas d'autre pathologie mais gère des problèmes de surpoids et les 15 prochains jours seront cruciaux pour son état, écrit le Times. Le quotidien britannique se demande également comment Boris Johnson a attrapé le Covid-19.

Début mars, il avait «nargué le virus» en se vantant d'avoir «serré la main à tout le monde», y compris de malades du Covid-19 lors d'une visite dans un hôpital (voir vidéo ci-dessus). Cependant le «Times» estime que ces poignées de main, aussi «stupides» soient-elles, ne sont pas à l'origine de la contamination du chef du Parti conservateur britannique. Il semble plus probable que son infection ait eu lieu quinze jours plus tard, soit deux semaines avant son diagnostic positif.


«C'est un battant»


En effet, Boris Johnson a énormément travaillé sur la pandémie avec Neil Ferguson, épidémiologiste et vice-doyen de la faculté de médecine à l’Imperial College London. Un jour avant la mise en confinement de la Grande-Bretagne, Ferguson était encore au 10 Downing Street, résidence officielle et le lieu de travail du Premier ministre. Le lendemain, l'épidémiologiste annonçait qu'il avait été testé positif au nouveau coronavirus. «Nous ne saurons jamais avec certitude si Ferguson est le patient zéro de Downing Street», poursuit le Times, malgré ce faisceaux de soupçons.


«Ce n'est pas seulement notre patron, c'est aussi un collègue et un ami», a souligné le chef de la diplomatie Dominic Raab, qui assure l'intérim à la tête du gouvernement, lors de la conférence de presse quotidienne de l'exécutif mardi. Mais il «s'en tirera» car «c'est un battant», a-t-il ajouté. Boris Johnson est à ce jour le seul chef de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé par le virus, qui poursuit sa progression au Royaume-Uni.


originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019