reparation cuir au rabais
Gaine amincissante au rabais
4f9f54bbf2e2c15dc2056770bda069bf.jpg
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil
Votre masque à petit prix sur masquemali

Richard Ebalé Adjomofest rejeté par les siens, Jean Nkueté ordonne la reprise des élections

Réélu lors de la session de plein droit du conseil municipal de mardi dernier, Richard Ebalé Adjomo, maire sortant de la commune d’Efoulan dans la Mvila fait face à un rejet de la population. D’ailleurs cela a failli provoquer des émeutes ce vendredi, 21 février 2020.



En effet, les jeunes des secteurs Mekoto a Jaman 1 et 2 s’étaient regroupés à l’occasion d’une marche dite pacifique sur les artères de cette petite ville. Cependant, ils ont eu maille à partir avec le sous-préfet David Ekodo Moukete et le commandant de brigade. Ces deux autorités ont légalisé l’élection du maire et demandent tout simplement que les militants du Rdpc mécontents de l’élection de M. Ebalé Adjomo de régler leurs problèmes en interne. Ils trouvent ridicule de voir les militants du Rdpc marcher contre leurs propres camarades.


Pour le secrétaire à la sous-section Rdpc de Me-langue, Félix Bravo Oyono Biwolé, l’un des leaders du mouvement, les allégations du sous-préfet n’ont rien à voir avec la réalité. « C’est parce que nous n’avons pas de force pour changer ce qui s’est passé à la session de plein droit que cette marche a été programmée. Nous sommes fatigués de la façon dont notre mairie était gérée depuis 2007 », a-t-il dit.



Dans le camp des manifestants où l’on s’apprêtait à passer à l’offensive, l’échec du regroupement n’était que partie remise, le comité central et la coordination régionale de campagne du Rdpc remettent de l’ordre dans la maison, à travers deux correspondances adressées respectivement à Bernadette Mbarga, mandataire du Rdpc pour l’électeur de l’exécutif communal d’Efoulan, et au sénateur Bernard Amougou, président de la commission de coordination départementale des municipales pour la Mvila.


Jean Nkueté et Jacques Fame Ndongo instruisent les deux cadres du parti du flambeau de veiller à ce que soient rigoureusement respectées au sein du groupe communal Rdpc, les dispositions de la circulaire du 13 février en matière de désignation des candidats du parti aux postes de maire et d’adjoint au maire.



Ces correspondances qui constatent des irrégularités lors de l’élection de l’exécutif communal d’Efoulan, redonnent ainsi espoir aux mécontents.


originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
aurabais
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
masque.png

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019