top of page

ROYAUME-UNI : La presse se régale des confidences de Meghan et Harry

Au lendemain de l’interview-choc du duc et de la duchesse de Sussex, les médias britanniques font lundi, leurs choux gras des accusations du couple.


Pour les médias britanniques, la guerre est déclarée entre le duc et la duchesse de Sussex et le reste de la famille royale, après l’interview-confession de Meghan Markle et du prince Harry, dimanche soir, à la télévision américaine.

C’est «pire» que ce à quoi s’attendait la famille royale, estime le «Times», qui comme le reste des médias, en fait ses choux gras, lundi. La monarchie aurait eu besoin d’un «gilet pare-balles» face aux «obus» lancés lors de cette interview, selon le «Telegraph».


Un an après la mise en retrait choc du couple et de son départ pour la Californie, ces confidences, recueillies par la star de la télévision Oprah Winfrey, dressent un portrait sombre de la monarchie britannique, cible d’un tir nourri d’accusations, de l’insensibilité au racisme.


«Sombre institution victorienne»

«Nous nous attendions clairement à quelque chose de dramatique. Je pense que ces attentes ont été dépassées», résume Robert Hardman, journaliste royal au «Daily Mail».

En Australie, pays dont Elizabeth II est la reine et où le couple a effectué une tournée quelques mois après son mariage en 2018, le «Sydney Morning Herald» souligne que l’entretien permet de donner au public américain, à qui il était principalement destiné, «le récit du duc et de la duchesse victimes d’une sombre institution victorienne».


«Pas bon» pour l’image

Dans l’entretien télévisé, Meghan Markle avoue avoir pensé au suicide lorsqu’elle vivait au sein de la famille royale britannique et a déploré s’être vu refuser le soutien psychologique qu’elle demandait parce que ce ne serait «pas bon» pour l’image de l’institution.

Elle a aussi fait état à Oprah Winfrey, qui s’est montrée incrédule et choquée, de conversations au sein de la famille royale sur la couleur de peau de son fils avant qu’il naisse.



0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page