reparation cuir au rabais
Gaine amincissante au rabais
4f9f54bbf2e2c15dc2056770bda069bf.jpg
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil
Votre masque à petit prix sur masquemali

Sénégal : Interdit d'entrer dans le pays, Kemi Séba fait un boucan à l'aéroport de Bruxelles

Expulsé du territoire sénégalais en 2017, Kémi Séba est revenu hier à Dakar sur convocation du juge de la Cour d’appel à qui il devrait en principe faire face aujourd’hui. Mais, c’était sans compter avec la police de l’aéroport qui l’a arrêté dès qu’il a foulé le sol sénégalais


En 2017, lors d’une manifestation contre la Françafrique, l’activiste, Béninois d’origine, avait brûlé un billet de 5000 F. Cela avait fait un tollé et lui avait coûté une arrestation et sa conduite devant le juge des flagrants délits, le 30 août 2017, pour répondre du chef de destruction d’un billet de banque de 5000 francs ayant cours légal au Sénégal.


Le parquet avait requis sa condamnation à trois mois assortis du sursis. Au final, il avait été relaxé par le juge tout comme son ami Alioune Abatalib Sow, dont le seul tort a été de lui remettre le briquet. Pour en finir avec l’activiste, la justice sénégalaise avait réussi à l’expulser tout bonnement du pays.


Trois ans plus tard, Kémi Séba, si l’on en croit son avocat Me Khoureïchi Bâ, doit encore déférer devant le prétoire du juge d’appel qui l’a convoqué pour ce lundi. Très enthousiaste à répondre à cet appel, l’activiste avait annoncé son retour pour ce dimanche 23 février et même sa victoire.



Mais il y a eu hiatus quelque part, puisque dès qu’il a foulé le tarmac de l’aéroport de Diass en provenance de Bruxelles et par le vol Brussels Airlines, il a été alpagué par le commissaire de la police de l’aéroport qui lui a notifié son interdiction de fouler le territoire sénégalais. Ce, alors que son conseils et ses proches l’attendaient. Il est conduit en zone de transit avec son ami et compagnon Héry Diehuti. La police avait pour mission de le renvoyer.


Kémi Séba qui était gardé dans les locaux de l’aéroport de 16 heures à 22 heures a fait tellement de boucan au niveau de l’aéroport qu’au final, le commandant du vol de Brussels Airlines de 22 heures 15 a refusé de le prendre à bord, «pour des raisons de sécurité».



L’avion de Brussels Airlines est donc reparti sans lui. Du tapage, il y en a eu aussi surtout sur les réseaux sociaux, en sus de l’appui de son avocat qui a saisi le bâtonnier de l’Ordre des avocats pour jouer de son influence.


Source: Koaci.com

originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
aurabais
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
masque.png

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019