reparation cuir au rabais
Gaine amincissante au rabais
4f9f54bbf2e2c15dc2056770bda069bf.jpg
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil
Votre masque à petit prix sur masquemali

Sanction : René Emmanuel Sadi limoge officiellement le journaliste Cyrille Kemmegne de la Crtv

Le ministre de la Communication René Emmanuel Sadi par ailleurs président du Conseil d’administration (Pca) de la Cameroon radio and television (Crtv) a décidé de remplacer Cyrille Kemmegne, au poste de chef de service des journaux et magazine d’information à la station régionale de la chaîne nationale Sud.



Cyrille Kemmegne n’est plus le Rédacteur en chef de la station régionale Crtv du Sud. Il a été limogé par le ministre de la Communication (Mincom) René Emmanuel Sadi. En sa qualité de Pca, le Mincom a décidé de le remplacer à ce poste par Charles Le Bon Noessoqui assumait cette même fonction à la station régionale du Sud-Ouest. Ce dernier aussi est remplacé par Jules Claude Etoundi, bien évidemment au poste de chef de service des journaux et magazine d’information. 


Pour revenir au journaliste Cyrille Kemmegne, notons que des voix s’élevaient du fait qu’une décision comme celle qu’a pris le Mincom n’ait pas été arrêtée. La raison étant que l’ancien journaliste de la Crtv depuis un bon bout de temps, fustige le régime en place. Toutefois Cyrille Kemmegne lors d’une de ses sorties, avait confié à notre confrère Journal du Cameroun, qu’il n’est plus intéressé par la Crtv. Ayant été reconduit à ce poste de Rédacteur en chef de la station régionale Crtv du Sud, il avait indiqué qu’il s’agit d’un cadeau empoisonné. 


«A quoi cela sert-il de nager dans un océan de bien-être alors que sur 100 Camerounais, à peine deux sont capables de se soigner, de se nourrir et d’envoyer leurs enfants à l’école. Travailler pour le compte de la CRTV que j’ai servie pendant plus de 20 ans ne m’intéresse plus», avait-il déclaré. 


Cyrille Kemmegne avait également indiqué, qu’il a aujourd’hui d’autres combats à mener, qui visent la libération du Cameroun, son pays. «Je sais que tout ça me vaut les tomates pourries et les peaux de banane de la minorité qui pense que critiquer le régime génocidaire de Paul Biya, c’est être devenu un ennemi du Cameroun. Soit! Le plus curieux dans mes prises de position c’est le tollé que tout cela provoque parmi ceux qui sont convaincus que défendre une cause juste c’est également trahir », a-t-il déclaré. 


Source : actucameroun.com

originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
aurabais
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
masque.png

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019