reparation cuir au rabais
Gaine amincissante au rabais
4f9f54bbf2e2c15dc2056770bda069bf.jpg
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil
Votre masque à petit prix sur masquemali

Un homme d’affaires Français réclame 573 milliards de FCFA au Cameroun

L’investisseur français a saisi le Centre international pour règlement des différends relatifs aux investissements, tribunal arbitral hébergé par la Banque mondiale.

C’est au nom de l’entreprise Hope Services, que le Centre international pour règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi) a été saisi pour un litige impliquant le Cameroun. Notre confrère Le Jour rapporte que le gouvernement a été mis au courant dudit litige par le Secrétariat du Cirdi. La requête a été déposée le 19 décembre 2019. Des colonnes du journal, on apprend que le président et directeur général de Hope Services, le dénommé Jean Emmanuel Foumbi, est d’origine camerounaise et de nationalité française.


Objet du litige


L’objet du litige est un investissement que Hope Services a fait dans une série de plateformes numériques que le Cameroun devait utilisé pour financer des projets de développement.


«En 2011, Hope Services signe en effet un accord avec le gouvernement camerounais pour développer une « plateforme informatique intégrée pour mobiliser des ressources non génératrices de dette pour le financement des plans de développement communautaire et de la stratégie de croissance et d’emploi »…En mai 2013, alors que Hope Services et l’État camerounais négocient un nouvel accord, et que son fondateur se trouve au Cameroun à l’invitation du ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du territoire pour la signature du contrat d’exploitation de la Plateforme, Jean Emmanuel Foumbi est arrêté par la police camerounaise, sur la base d’une série de plaintes déposées par des particuliers pour fraude présumée. Cette arrestation est suivie de cinq plaintes déposées contre M.


Foumbi par des investisseurs de Hope, dont Patrick Mboma et Idriss Carlos Kameni, pour de prétendues « escroqueries ». L’investisseur français sera incarcéré à la prison de New-bell à Douala. Et sera libéré après une intense activité des services consulaires français et rapatrié en France», peut-on lire dans les colonnes de Le Jour.


Demande de réparation


Pour Hope Services, « la stratégie du Cameroun a été d’interférer dans la direction, gestion et contrôle de l’investissement en s’en prenant directement à l’”homme clé » du projet, M. Foumbi, afin de paralyser le fonctionnement de l’investisseur et pouvoir faire main basse sur l’investissement sans rencontrer d’opposition. » L’entreprise plaignante demande aujourd’hui au Cirdi réparation intégrale de son préjudice.


«Les postes d’indemnisation suggérés participant de la réparation intégrale du préjudice sont l’indemnisation de la valeur de l’investissement estimé par Hope services à 372,2 milliards FCFA au moment de l’arrestation du Français, la réparation du préjudice moral de l’investisseur est chiffrée à 171,7 milliards Fcfa qui devront être actualisés au jour de la sentence, espère Hope services, et l’octroi d’intérêts pour assurer la réparation évalués à 30 milliards FCFA. Un total de 573 milliards FCFA», rapporte Le Jour.


6 vues
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
aurabais
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
masque.png

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019